Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

mon activite au sein du conseil regional

Présent dans les gares de Pas des Lanciers, Vitrolles Aéroport, La Pomme ...

25 Mai 2012, 18:14pm

Publié par jeanyvespetit

L’occasion, pour moi, de rencontrer, tôt le matin, les usagers et d’échanger sur la qualité de l’offre TER, sur les problèmes  et les besoins de ces gares … mais aussi de soutenir mes collègues et amis Laurence VICHNIEVSKY et Pierre SOUVET, candidats aux législatives.

 

… à Pas des Lanciers le 22 mai :

Gare-Pas-des-Lanciers-mardi-22-mai-2012.jpg

... et à La Pomme le 24 mai:sans-titre-copie-1.png

 

IMG 2299

Voir les commentaires

Nos attentes: lettre ouverte aux Ministres de l'écologie, des transports et de l'égalité territoriale...

21 Mai 2012, 18:07pm

Publié par jeanyvespetit

 

nouveau-Gouvernement-copie-1.jpgLettre ouverte à Madame la Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, à Madame la Ministre de l’égalité des territoires et du logement et à Monsieur le Ministre délégué aux transports et à l’économie maritime.

 

 

 

 

   

les attentes d’un vice-président en charge des transports et de l’éco-mobilité sur la Région Provence Alpes Côtes d’Azur…

 

Nous connaissons, désormais, la composition du nouveau Gouvernement de l’ère Hollande/Ayrault.

C’est l’occasion, pour moi, de vous exprimer, Madame la Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Madame la Ministre de l’égalité des territoires et du logement, Monsieur le Ministre délégué aux transports et à l’économie maritime mes très fortes attentes, après deux années de mandat en tant que vice-président  du conseil régional Provence Alpes Côte d’Azur, délégué aux transports et à l’éco-mobilité

Le contexte sur notre région est connu :

-           Une population qui continue d’augmenter sur un territoire en développement et très hétérogène entre littoral et montagnes, entre zones urbaines très denses et zones rurales et, enfin, avec des quartiers, dans de grandes villes, confrontés au chômage et à la paupérisation ;

-          Une région confrontée à un fort transit routier entre l’Ouest (Portugal/Espagne,…) et l’Est (Italie, …) et à une forte congestion routière dans ses zones urbaines qui se traduit par  une pollution de l’air qui dépasse les seuils européens notamment pour ce qui concerne les émissions de particules aux effets dangereux pour la santé ;

-          Une région ignorée pendant de très longues années et qui, donc, fait face à un retard important, en matière d’évolution et de modernisation des infrastructures ferroviaires sur lesquels circulent de plus en plus de trains ;

-          Un transport public régional, suite à l’augmentation récurrente du prix de l’essence mais aussi à une politique tarifaire attractive, de plus en plus fréquenté et saturé aux heures de pointe (+12.7% d’usagers en 2011, dont + 17% sur la Côtes d’Azur).

Ainsi, nous avons besoin, de votre part, de choix politiques forts qui devront contribués à nous permettre de répondre efficacement aux besoins et aux attentes des habitants de notre région mais aussi faire face aux enjeux sociaux, climatiques et environnementaux.

Vu de ma Région, l’égalité des territoires et l’accès aux transports pour « tous » doit se traduire par les choix et décisions ci-après :

- Infrastructures : priorité au transport régional et interrégional :

-          l’accès des quartiers et des zones d’activités avec, comme en Ile de France, la mise en place d’une organisation de type « RER » dans les zones urbaines permettant d’offrir une offre de transport dense, cadencée et complémentaire.

-          Nous n’avons pas besoin de la «Très Grande Vitesse », par contre nous avons besoin d’un renforcement de notre capacité  ferroviaire le long du littoral, là où habitent 4 millions de personnes sur les 5 qui vivent dans notre région. Une étude socio-économique indique que la fréquentation des trains, sur notre région, passera de 39.7 millions de voyageurs en 2009 à 72.7 millions en 2023 (sur la base du litre d’essence du litre d’essence à 1.50€ valeur 2009).

o    A  moyenne échéance, sur le réseau régional existant, nous ne serons plus en mesure de transporter tous les usagers ;

o    Nous nous devons de prendre en compte ces prévisions à l’aide d’un plan de transports à l’horizon 2023, 2030 et 2040. Il ne serait pas acceptable que rien ne se fasse, même pour des raisons budgétaires qui pourraient servir de prétexte à l’immobilisme ;

o    Un choix dans la programmation et la maintenance des infrastructures doit donner la priorité au transport collectif régional et interrégional mais aussi au fret ferroviaire, qui contribue à un aménagement rationnel de notre territoire tout en préservant les terres agricoles, les ressources en eau,… ;

o    Aussi le projet dit LGV PACA doit être revu en s’appuyant sur les conclusions du comité de pilotage du 22/12/11.

-          le désenclavement des territoires alpins et transfrontalier :

o    la percée ferroviaire sous le Montgenèvre et la réhabilitation de la ligne du Val de Durance permettant un lien entre les Régions Piémont et PACA, entre les départements alpins (04 et 05) et la Province de Turin ;

o    une connexion ferroviaire entre Nice / Breil / Tende et Cunéo et une révision de la convention de 1970 qui lie la France et l’Italie à propos de la voie ferrée qui traverse sur ce territoire enclavé.

o    La reprise de liaisons ferroviaires directes entre les régions Provence Alpes Côte d’Azur et Ligurie notamment  Marseille – Nice – Gênes.

- Financer le transport public :

o    La région, comme d’autres, ne peut plus faire face financièrement devant l’augmentation sans cesse croissante du nombre d’usagers et donc du nombre de trains pour les transporter. Il est à noter que le transport régional assure une desserte urbaine et interurbaine. Il faut une ressource financière dédiée au transport public régional.

- Renforcer le rôle des régions :

o    Le transport public est une réponse aux enjeux sociaux, environnementaux mais aussi en matière d’aménagement de nos territoires, les régions jouent, de fait, un rôle de coordination reconnu. Il convient de renforcer officiellement ce rôle de coordination, à l’échelle régionale, en tant qu’autorité organisatrice des transports. Les schémas régionaux tels que le SRIT (schéma régional des infrastructures et des transports) doivent avoir une valeur prescriptive.

- Réformer le système ferroviaire :

o    Remettre en place, sur le plan national, un pilote et un fonctionnement du système ferroviaire qui est devenu illisible, compliqué, inefficace, cher et très long dans ses prises de décisions :

§  Le retour d’un Etat stratège est essentiel pour définir et mettre en œuvre une politique des transports liée à l’aménagement du territoire;

§  Il est nécessaire de regrouper les deux établissements publics (SNCF et RFF) dans une même structure nationale, avec une gouvernance permettant d’en garantir la transparence, afin d’assurer une meilleure exploitation du système ferroviaire, notamment dans l’opérationnel, mais aussi pour en garantir la sécurité et l’efficacité afin d’être en mesure de répondre aux enjeux régionaux, nationaux et européens.

- L’Etat doit pérenniser les trains d’Equilibre du Territoire (TET) :

o    L’Etat doit assumer ses responsabilités en tant qu’autorité organisatrice afin que ces trains nationaux disposent des investissements urgents pour renouveler le matériel roulant. A l’Etat de garantir aux usagers la qualité, la régularité et la fiabilité nécessaire de ces trains qui irriguent notre territoire national.

- Agir en faveur en faveur des modes de transports alternatifs à la route :

o    Transport des marchandises, le temps est venu d’un réel choix en faveur du report modal vers le ferroviaire et le fluvial :

§  Une harmonisation des conditions de concurrence entre la route et les modes alternatifs doit être mise en place ;

§  Une répartition modale doit être organisée entre le trafic courte distance et le transit longue distance qui doit être transféré au ferroviaire et au fluvial ;

§  Le fret ferroviaire et fluvial doit être considéré comme un service d’intérêt général face aux enjeux climatiques et environnementaux.

- Faire un bilan et mesurer les conséquences de la libéralisation européenne :

o    Europe, Non à la concurrence, oui au libre choix de régions et des Etats. Dans le cadre du 4ème paquet ferroviaire, l’Europe via ses Etats membres veut :

§  Rendre obligatoire la concurrence du transport public régional. Il faut que demeure, pour chaque région, le libre de choix de déterminer le mode d’exploitation de son transport public ;

§  Scinder physiquement l’infrastructure et l’exploitation des opérateurs nationaux publics. Il faut que demeure la possibilité, pour chaque Etat, de déterminer le mode de structuration de son propre système ferroviaire.

-          Enfin, il ne peut y avoir d’ouverture à la concurrence sans un cadre social national et européen afin d’éviter le dumping social, or, c’est bien ce que l’on constate, actuellement, pour ce qui concerne le fret ferroviaire, entre les différentes entreprises ferroviaires.

IMG 0260Voilà, Mesdames et Monsieur les Ministres un panorama très concentré des attentes et des besoins vu d’une région.

Dans l’attente d’une concertation en vue de rapides réponses et décisions.

Très cordialement,

 

 

 

 

Jean Yves Petit

Vice Président, délégué aux transports et à l'éco-mobilité

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

27 place Jules Guesde

13481 Marseille cedex 20

 

Mobile: 07 86 14 61 55

Voir les commentaires

Nice / Breil sur Roya- Le 8 juillet, passage de 12 à 19 TER par jour …

25 Avril 2012, 11:23am

Publié par jeanyvespetit

 LD 1327666208593A l’occasion du comité de ligne, du 18 avril à la Brigue, présidé par mon collègue Philippe Mussi, j’ai pu annoncer que le nombre de TER passera, à compter du 8 juillet, de 12 à 19 par jour. A la rentrée scolaire de septembre, chaque TER desservira la nouvelle halte situé au droit du nouveau lycée de Drap. Ce sera le premier lycée à disposer d’une desserte ferroviaire.
 
Lors de comité de ligne, nous n’avons pu que constater, une nouvelle fois, le refus du Gouvernement UMP, via Monsieur Mariani, Ministre des transports, à régler, avec l’Italie, le problème de la section de ligne entre Breil, Tende et la frontière italienne. Du coup, cette voie ferrée ne fait plus l’objet de travaux importants et se dégrade.
 
J’ai proposé qu’une nouvelle réunion de travail se tienne avec la Région Piémont, Trenitalia, RFI, SNCF, RFF, … pour concrétiser la mise en service d’un train direct entre Nice/ Breil / Tende et Cunéo. D’autre part, Il a été suggéré que la gare de l’Escarène fasse l’objet d’une étude afin d’être intégrée dans une future desserte urbaine vers Nice.
 
Enfin, le 7 juillet, nous aurons le plaisir de fêter les 10 ans du train des Merveilles qui, chaque année est un succès, et contribue au développement économique et touristique des villages de cette vallée.
Le train est moins cher que la voiture. La tarification régionale permet d'agir en faveur du pouvoir d'achat:
 
Nice / Breil :
en TER plein tarif : 8.30€, avec 75% de réduction : 2.10€
En voiture : 8.76€
Economie réalisée sur 5 aller/retour : 77.30€ (par mois : 309.20€)
 

l'auto

Voir les commentaires

Les Chemins de fer de Provence, poursuivre la modernisation et le développement ...

24 Avril 2012, 11:27am

Publié par jeanyvespetit

121

    J'ai présidé un comité de pilotage (COPIL), vendredi 20 avril, avec la participation de la Région, de la Métropole NCA et du Conseil général 06, qui répond à nos engagements pris dans le cadre du CPER (contrat de projet Etat/Région) mais révèle, au-delà des engagements, la volonté de la Région d’organiser la concertation avec ses partenaires, à un moment clé du renouveau de la ligne.

 

Le programme de travaux financés au Contrat de Projet Etat Région (CPER) 2007/2013 sur la partie urbaine et périurbaine (Plan du Var / Nice) a permis de réaliser le renouvellement de la voie qui s’est achevé en décembre 2011.

 

Pour envisager d’aller plus loin dans la modernisation de cette ligne, une étude développement a été proposée lors de ce comité de pilotage avec pour objectifs :

 

-          Une logique de report modal en zone urbaine et périurbaine de l’agglomération niçoise,

-          L’amélioration des performances de la ligne des Chemins de fer de Provence,

-          une meilleure intégration avec les autres réseaux de transports : autocars et autobus au niveau des pôles d'échanges de la Plaine du Var, tramway à Lingostière et à la gare du Sud.

è Déterminer un scénario de développement en cohérence avec les dynamiques d'aménagement et les politiques de transport dans l’agglomération de Nice.

 

Il s’agit également de déterminer les objectifs opérationnels :

 

-          déterminer les fonctionnalités de la ligne avec un cadencement au quart d’heure en heure de pointe, à travers une étude d'exploitation, des études de trafic et de socio-économie, une étude des points d’arrêts et des schémas de coordination avec les autres réseaux de transports (collectifs, automobile, vélo,...).

-          Au-delà de ce socle, l'étude devra également permettre d'éclairer les décisions concernant de grandes options de développement : création d'une antenne en rive droite du Var, raccordement au tramway, électrification,...

 

ð      définir un programme de travaux d'investissements, estimer son coût global et apprécier les conditions et coûts d'exploitation afférents ainsi que les avantages attendus (recettes, trafic, report modal, émissions de polluants, gains de temps,...).

 

L’étude devra se terminer vers juillet 2013.

 

La gouvernance sera assurée par un Comité de pilotage qui se réunira pour :

-          retenir le scénario sur la base d’une présentation de l’ensemble d'une analyse coût-avantage.

-          valider le programme d'ensemble des travaux et la proposition de phasage fonctionnel des investissements.

 

La région a proposé d’organiser  la tenue d’un comité de concertation pour permettre aux acteurs socio-économiques et associatifs de se prononcer aux différentes étapes du projet. Ce comité de concertation sera un lieu d’échanges, de débats et de propositions. Sa vocation est consultative. Il permettra d’impliquer des acteurs essentiels au développement de ce territoire, tels les chambres de commerce, les associations, les entreprises.

 

Voilà bien la volonté de la Région d’assurer l’avenir des Chemins de fer de Provence et de répondre à l’augmentation du nombre d’usagers dans les transports collectifs, notamment en raison du coût de l’essence sans cesse croissant. Cette ligne de chemin de fer a bel et bien une mission de service public à remplir !

Banaudo 6812 vduc Guillaumasse 11-2-2011

Voir les commentaires

Retour sur la rencontre entre la Région Ligurie et la Région Provence Alpes Côte d’Azur à Vintimille...

24 Avril 2012, 07:37am

Publié par jeanyvespetit

WP_000063.jpg

Avec mon collègue assesseur transports de la Région Ligurie, Enrico Vesco

 

Cette rencontre s’est déroulée avec la présence des vices président transports et infrastructures de la Région Ligurie et de la Région Provence Alpes Côte d’Azur mais aussi des services de la Principauté de Monaco et de Trenitalia, de la SNCF, de RFI, de RFF et de l’ANSF ( établissement public Italien de sécurité ferroviaire qui représentait également son équivalent français)

 

L’objectif du travail est de poursuivre la mise en place d’une coopération entre la Région et la Région Ligurie pour améliorer les relations ferroviaires transfrontalières et les services aux usagers de part et d’autre de Vintimille sur la ligne littorale.

 

Sous l’autorité conjointe des deux Régions (avec invitation des services de la Principauté et de tous les acteurs présents), une série de groupes de travail techniques devra préparer les décisions à prendre sur les sujets suivants aux horizons 2013, 2014, 2015 et 2016 :

 

Ø  Amélioration des correspondances en gare de Vintimille, coordination des offres et amélioration des temps de parcours ;

Ø  Interopérabilité des réseaux et matériels roulants ;

Ø  Étude de faisabilité d’un ou deux sillons Aller/Retour entre Gênes et Marseille (en interopérabilité totale ou avec changement de locomotrice) ;

Ø  Billetterie : préparer un accord commercial comprenant le déploiement des matériels de distribution des titres pour des ventes de titres transfrontaliers entre les deux régions et des deux côtés de la frontière ;

Ø  Préparer les échanges de données pour l’information des voyageurs sur les trajets transfrontaliers en vue de proposer un service intégré par les centrales de mobilité Ligure (en fonctionnement) et PACA (en cours de conception) ;

Ø  Préparer l’information voyageurs en gare de chaque côté de la frontière par écrans.

 

Les enjeux sont donc, ici, d’améliorer les relations transfrontalières tout en ayant en mémoire que l’effet frontière s’est renforcé ces dernières années du fait de la libéralisation décidée par les Etats membres de l’Union Européenne et donc de la perte de coordination entre opérateurs ferroviaires avec un désengagement des Etats.

logo regioneligurialogo Région

Voir les commentaires

Trains, dont le Cévenol, de la transversale sud…de Nice / Marseille vers Nîmes / Montpellier et au-delà …

21 Avril 2012, 06:59am

Publié par jeanyvespetit

Cevenol_a_Alleyras_-43--copie-1.jpg

Le Cévenol en gare d'Alleyras

Jeudi 19 avril, lors d’une rencontre avec Jean Pierre Farandou, directeur de SNCF Proximité, j’ai demandé, avec l’appui de la Région Languedoc / Roussillon que la SNCF effectue une étude sur les trains de voyageurs qui desservent les villes de la transversale Sud (de Nice / Marseille / Nîmes / Clermont Ferrand / Montpellier et au-delà).

L’objectif est d’avoir un état des lieux sur le nombre de trains, leur desserte, leur temps de parcours, leur fréquentation mais aussi et surtout un point sur leur évolution et leur nombre, en fonction des besoins et des attentes, pour les années à venir. J’ai demandé que le Cévenol soit intégré dans cette étude.

Accord de principe de la SNCF. A suivre donc !

Cevenol-2.jpg

Le Cévenol

 

Voir les commentaires

Assemblée Générale du SETUMONT … et du coup un point sur le projet de percée ferroviaire sous le Montgenèvre …

13 Avril 2012, 18:40pm

Publié par jeanyvespetit

SETUMONT.jpg

 

J’ai participé, le jeudi 12 avril, à l’assemblée générale du SETUMONT (syndicat mixte d’études pour le tunnel du Montgenèvre).

L’occasion pour moi de faire le point, pour la Région, sur le projet de percée ferroviaire sous le Montgenèvre.

Dans le cadre du contrat de projet Etat/Région 2007/2013, les premières phases de l’étude sont en cours (étude de contexte, études territoriales et environnementales, diagnostic de l’offre et de la demande).

Le bureau d’étude a notamment conduit plus d’une trentaine d’entretiens permettant d’appréhender les sensibilités et craintes sur le sujet.

Cette étude se fait, avec l’accord de la Région Piémont, sur le territoire français et italien.

Un comité de pilotage devrait se tenir cet été, sous réserve que nous puissions effectivement récupérer les données "trafics Poids Lourds" du Ministère des transports annoncées pour la mi-mai. Elément important puisque cela nous permettra de disposer d’un « photographie » actualisée des traversées alpines des Alpes du Nord et du Sud, c'est-à-dire y compris à la frontière franco/italienne de Vintimille.

    corridor min

Des enquêtes de trafics (véhicules légers et autocars) sont en cours, notamment à Montgenèvre.

Un conseil de développement suivra le Comité de pilotage, vraisemblablement à la rentrée, (septembre).

On ne peut que regretter l’attitude du Gouvernement et donc de l’Etat qui laisse, seule, la Région piloter ce projet et qui, lors de la CIG (conférence inter gouvernementale franco-italienne) des Alpes du Sud, considère que c’est un projet régional alors qu’il fait bien partie du contrat de projet Etat/Région … là aussi, il faut espérer qu’à l’issue des échéances électorales, la future majorité politique soutiendra ce projet, notamment auprès de l’Etat italien et des institutions européennes.

Pour ce qui concerne notre région, une délibération votée en décembre 2011 dans le cadre de la révision du RTE-t (réseau transeuropéen de transports) demande que la liaison val de Durance / Turin / plaine du Pô soit intégrée dans le réseau européen.

L’élaboration du SRIT (schéma régional des infrastructures et des transports) sera l’occasion de conforter la position régionale.

LD 1327666208593

Voir les commentaires

Notre rencontre avec les salariés de Fralib …

31 Mars 2012, 09:06am

Publié par jeanyvespetit

IMG_0262.JPG

Vendredi 30 mars, comme prévu, nous sommes allés, ma collègue Sophie Camard et moi-même, rencontrer les salariés de l’usine Fralib à Gémenos.

Surprise, je constate que UNILEVER vient de faire « un nouvel investissement » sur le site de Gémenos … est-ce le signe d’un nouveau départ de l’usine ? …non … c’est tout simplement un « tourniquet » pour mieux filtrer les salariés …et les visiteurs. Et là, Sophie et moi, nous ne sommes pas déçus, les vigiles qui contrôlent l’entrée ne nous autorisent pas à pénétrer à l’intérieur …ordre du directeur de l’usine…les conseillers régionaux ne sont pas les bienvenues !!!

Après plus d’une heure de discussion via l’avocat des salariés, le problème se règle  et nous pouvons accéder au local syndical, ce qui nous semble la moindre des libertés pour un syndicat !

Nous avons pu échanger avec la CGT et la CGC sur la situation actuelle mais aussi et surtout sur l’avenir et les pistes alternatives. La discussion s’est centrée sur l’idée de lier agriculture bio et de proximité avec un lieu de conditionnement et un réseau de distribution en prenant exemple sur les cantines scolaires qui font de plus en plus appel à la nourriture bio. Ce qui permettrait, en plus, de créer, de fait, un lien avec les collectivités locales et ce réseau alternatif dont la structuration demande à être étudier pour en vérifier sa faisabilité.

De toute évidence, malgré toutes les entraves et provocations du groupe Unilever vis-à-vis des salariés et des représentants syndicats, la volonté de poursuivre leur action et de démontrer que le maintien d’une activité industrielle est possible sur le site de Gémenos est réelle ! C’est vraiment un bel exemple contre la fatalité et en faveur de la transformation écologique de l’économie.

Tribune Fralib

Voir les commentaires

Une partie récente de mon activité ….

23 Mars 2012, 10:12am

Publié par jeanyvespetit

un-LER.pngInauguration, le 1er mars, d’un nouvel arrêt LER (ligne express régionale) à Flassans sur la ligne 36 entre le Cannet des Maures et Aix TGV puis l’aéroport de Marseille Provence. L’occasion de relier cette petite commune au transport public régional.

 

 

 

 

 

 

 

 

La_CGT.jpgAssises du service public ferroviaire organisées, le 17 mars, le syndicat CGT des cheminots des Arcs. L’occasion de rappeler nos actions en cours pour l’amélioration et le développent des TER (2 aller/retour supplémentaires entre Toulon et les Arcs pour le service 2012) mais aussi nos propositions à propos de l’évolution du service public ferroviaire (vers un réseau ferroviaire intégré, contre la concurrence, gouvernance des établissements publics SNCF/RFF, …) et bien entendu favoriser la solution ferroviaire pour le réouverture les Arcs / Draguignan.

 

 

 

 

 

rubon14-414x276.jpgL’échange très constructif, le 19 mars, avec une délégation du syndicat régional des cheminots Sud Rail a permis d’aborder l’ensemble des sujets touchant le ferroviaire dans une période de fortes évolutions et où les craintes ne manquent pas (cadre social, emplois, …).

 

 

 

 

train-20vapeur-20photo-202010.jpgL’assemblée générale du GECP (Groupe d’Etudes des Chemins de Fer de Provence), le 18 mars à Entrevaux. L’occasion devant plus de 80 personnes passionnées de cette ligne de chemins de fer entre Nice et Digne. L’occasion de remercier cette importante association pour son activité qui contribue à pérenniser l’existence de cette voie ferrée mais aussi de contribuer au développement économique local avec son train à vapeur.  Cela m’a permis  de faire un point sur les travaux en cours de réalisation …. Mais aussi sur les tous les projets à venir.

 

 

 

  

Banaudo 6812 vduc Guillaumasse 11-2-2011Rencontre avec le syndicat CGT des CP (chemins de fer de Provence) le 20 mars à Nice.  J’ai précisé l’orientation, le planning et la méthode de travail de la Région dans le cadre de la fin, le 30/06/2013, de la DSP (délégation de service public) liant la Région et son délégataire (Véolia). Un audit est en cours afin d’aider la Région à choisir entre la poursuite de la DSP et une gestion en régie publique.

  

 

IMG_0260.JPGDéplacement à Bruxelles avec l’ARF (association des Régions de France), le 21 et 22 mars, accompagné des syndicats de cheminots français afin d’évoquer avec des eurodéputés puis avec la Commission européenne le projet d’un nouveau texte européen appelé « 4ème paquet ferroviaire ». On aura noté l’excellente intervention de l’eurodéputée Vert, Isabelle Durant, ancienne ministre des transports Belge expliquant les raisons de son désaccord à propos de la poursuite de la libéralisation du ferroviaire. Ce fut l’occasion pour les Régions présentes, comme pour moi, de réaffirmer le droit à la libre administration des collectivités territoriales, et la persistance de la possibilité, même après 2017, de choisir leur mode d’exploitation de  leurs réseaux et donc de s’opposer à ce que la concurrence soit une obligation comme le souhaite la Commission européenne sur la demande des Gouvernement dont celui de Sarkosy

sans-titre.pngAssises contre la fraude dans les TER organisées, le 23 mars, par le Comité d’établissement des cheminots de la région Provence Alpes Côte d’Azur, dans l’hémicycle du conseil régional. Durant toute une matinée, plus de 120 personnes ont échangé sur les moyens de réduite le taux de fraude très important à bord des TER de notre région. Cette fraude représente une perte financière qui manque à la Région et à la SNCF pour investir (matériel roulant, emploi, …). Un grand nombre de pistes de travail et de propositions par les salariés présents, les syndicats mais aussi par la SNCF et la Région. Une volonté réelle existe pour agir concrètement et dans un délai très court. Agir contre la fraude, c’est également agir pour plus de civisme et de tranquillité à bord des TER et dans les gares. J’aurais l’occasion d’y revenir.

Voir les commentaires

Une semaine très dense et très variée qui vient de s’écouler …

19 Février 2012, 15:44pm

Publié par jeanyvespetit

La-France-Forte---pngSarkozy candidat ...

 

Il semble que nous soyons vraiment très nombreux à ne pas être surpris … et à ne pas avoir envie de le voir et l’entendre…et surtout décider pour une nouvelle période de 5 ans…

 

 

 

Enrico VescoRencontre avec la Région Ligurie

Une rencontre, à Marseille, avec mon collègue, Enrico Vesco, assesseur aux transports de la Région Ligurie. Nous avons signé ensemble un document pour relancer la desserte ferroviaire transfrontalière entre nos deux régions et agir auprès de l’Etat Italien et l’Etat Français en vue de la CIG (conférence intergouvernementale) des Alpes du Sud qui se tient le 7 mars. Une nouvelle rencontre est prévue courant mars. J’aurais l’occasion d’apporter plus de précisions sur ce blog.

  

Banaudo 6812 vduc Guillaumasse 11-2-2011Poursuite de la concertation sur l’évolution de l’offre de transports sur la ligne des Alpes

Cette semaine j’ai rencontré les syndicats à Manosque et à Gap mais aussi le Maire de Manosque. Des réunions de travail très intéressantes qui vont nous permettre d’affiner nos propositions…à titre d’exemple, la gare de la Brillanne / Oraison pourrait, à l’avenir, jouer un rôle plus important dans le plan de déplacement du Val de Durance…

 

 

DSC01843Rencontre entre l’intersyndicale de Lyondellbasell à Berre et Eva Joly

Lundi dernier, j’ai eu le plaisir d’accompagner, avec d’autres éluEs régionaux, Eva Joly à Berre pour rencontrer l’intersyndicale de Lyondellbasell. Ce fut l’occasion pour Eva de faire le point avec les syndicats (CGT, CFDT, CGC, FO et CFDTC) sur la situation de leur raffinerie et leur usine pétrochimique. A cette occasion, mais aussi à Marseille en présence d’une délégation de la CGT de fralib, elle a indiqué que, dans le cadre d’un Gouvernement de gauche Europe Ecologie / Les Verts proposerait deux lois :

-      L’une permettant la reprise, par les salariés, de leur usine dans le cas où le propriétaire veut la fermer et refuse de la vendre ou de trouver un repreneur ;

-      L’autre permettant que dans les conseils d’administration les salariés soient représentés à part égale avec l’employeur

-      Sur ce sujet voir la contribution de ma collègue Sophie Camard "faire avancer la chimie verte: c'est possible" et l’article de Marsactu sur la venue d'Eva Joly à Marseille et à Berre.

 

DSC01860Nous avons effectué le retour vers Marseille en TER, l’occasion pour moi d’expliquer à Eva tout le travail effectuer, en tant que vice président délégué aux transports, pour développer les transports collectifs et lui indiquer les résultats plutôt positifs avec une augmentation de la fréquentation de 12.7% (plus de 100 000 usagers chaque jour) et une très amélioration de la qualité (fiabilité et régularité) voir l'article sur le blog pour plus de précisions.

 

 

424775 2599188028799 1527738323 31848273 883292127 nUn tramway appelé « Désir » … mais pas pour tout le monde !!!

Samedi matin, j’ai participé à un débat contradictoire sur le projet du tramway d’Aubagne. Débat organisé par Sylvia Barthélémy, responsable de la droite aubagnaise. Débat courtois et sympathique mais qui montre tout le chemin qui reste encore à parcourir pour qu’un projet d’aménagement du territoire ne soit pas détourné de son objectif essentiel pour être utilisé dans l’affrontement politique au sein d’une collectivité. Il est nécessaire, aussi, d’anticiper l’avenir et d’avoir une vision pour aménager notre territoire à l’horizon 2020/2040 sur l’aire métropolitaine. Voir l'article de la Provence qui fait un compte rendu de ce débat.

IMG_0225.JPGL’assemblée générale du Cercle du Progrès Démocratique de Gémenos

Ce Cercle que j’ai l’honneur de présider existe depuis 1878. Ses raisons d’être sont l’éducation populaire, la solidarité, la laïcité et le progrès social. Il tenait son assemblée générale annuelle. Au-delà de l’aspect formel d’une AG, ce fut un moment de discussions sans fin, ponctué d’humour  et du plaisir de partager quelques plats et vins mais aussi d’écouter quelques chansons... une semaine qui se termine bien!!! Le Cercle offre différentes activités dont les « livres sous l’olivier », le cercle de lecture, l’apprentissage de la langue d’Oc, le chant, le cercle « philosophe », le Cercle d’écriture, la randonnée pédestre …et des soirées/débats à thème…le prochain thème sera l’élection présidentielle où chacun pourra dire pourquoi il souhaite soutenir/voter pour tel ou tel candidat …

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>