Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

mon activite au sein du conseil regional

Eric Ciotti en mode « politicien » lors de l’inauguration du Pôle d’échange intermodal de Grasse …

12 Octobre 2012, 19:24pm

Publié par jeanyvespetit

DSC04173Présent, ce vendredi, à Grasse pour représenter le conseil régional à l’occasion de l’inauguration du pôle d’échange intermodal de Grasse. En effet la Région a financé à hauteur de 20%, soir 1.9M€, cette nouvelle infrastructure.

Ce pôle d’échange doit contribuer à réduire l’utilisation de la voiture et faciliter l’accès aux transports collectifs dont les TER de la ligne Grasse / Cannes ré-ouverte en 2006.

La fréquentation des TER de cette ligne est en augmentation régulière (+21% en 2011, + 15% en 2012).

Ce sont 6 000 personnes qui, chaque jour, montent ou descendent d’un train régional.

 

Parmi les raisons de cette augmentation de la fréquentation, on trouve le coût de la voiture de plus en plus cher pour le budget des ménages mais aussi la tarification socialement adaptée mise en place par la Région avec la carte Zou ! qui permet :

-         la gratuité pour les étudiant, lycéens, apprentis, … sur le trajet domicile / lieu d’étude ;

-         75% de réduction pour tout le monde sur son trajet de préférence ;

-         90% de réduction pour les personnes sans emploi ou éligible à l’allocation adulte handicapé.

 

Aussi, qu’elle ne fut pas notre surprise d’entendre, lors de son intervention, Eric Ciotti, député et Président UMP du conseil général des Alpes Maritimes, nous dire que, contrairement à la Région, le Conseil Général faisait du social avec la tarification à 1€ dans les cars. Et de citer en exemple, l€ entre Grasse et Cannes dans le car du département et 6.10€ dans le TER sur le même parcours …et de dire que si la Région faisait pareil que le CG, il y aurait plus d’usagers dans les TER  !!!

 

De toute évidence, Eric Ciotti, en plus de sa mauvaise foi, fut mal renseigné.

 

Ce sont plus de 80 000 cartes Zou ! qui ont été établies en une année.

Avec 75% de réduction grâce à la carte Zou ! 50/75%, le trajet en TER, entre Grasse et Cannes coûte 1.53€ …

 

Eric Ciotti ne sort pas grandi avec ce type de pratique … encore un responsable UMP qui a du être formé par Jean François Copé !!!

Voir les commentaires

Un article de Marsactu et mon intervention à propos de la rencontre nationale de l'autopartage ...

10 Octobre 2012, 21:03pm

Publié par jeanyvespetit

PA100339.jpgL'autopartage sort de l'ombre à Marseille

Pouvoir utiliser une voiture sans avoir à en posséder : c'est le principe de l'autopartage, service de location présent dans une cinquantaine de villes en France, dont Marseille, qui en accueillait les rencontres nationales. Et que les collectivités commencent à regarder ici comme une des solutions aux problèmes de transport de l'agglomération...

 

http://www.marsactu.fr/environnement/lautopartage-sort-de-lombre-a-marseille-29048.html

 

 

Les principaux éléments de mon intervention en ouverture de cette rencontre nationale de l’autopartage…



- Il convient plutôt de parler de mobilité plutôt que transport afin de prendre en compte le déplacement de bout en bout avec une implication de la Région non seulement sur les TER et les LER mais aussi sur l'ECO-mobilité, dont la future centrale régionale de mobilité PACA qui offrira une information sur tout l'existant ;


- L’ECO-mobilité au sens de la diminution du trafic automobile, du transfert modal depuis l'autosolisme, mais aussi du droit a la mobilité, y compris pour les demandeurs d'emploi (bravo à MPM et à sa Maison de l'Emploi pour la palette de services offerte, avec l'aide de la Région) ;


- L'éco-mobilité, un sujet de plus en plus prégnant en dehors de centres-villes (ou des alternatives à la voiture existent et se développent) avec le renchérissement et la raréfaction progressive des ressources, et la précarité énergétique. Il convient d’étendre la réflexion sur le rôle de l’autopartage au-delà des centres urbains;


- l'autopartage, un outil complémentaire  aux transports collectifs pour les professionnels et les particuliers, qui rompt le lien traditionnel entre la possession d'un véhicule et son utilisation, donnant aussi une réponse aux problèmes de stationnement (95% du temps d'une voiture mono-utilisateur). Réflexion en cours, au sein de la Région, pour une tarification combiné TER + autopartage ;


- l'autopartage, un outil idéal pour constituer ou compléter une flotte de véhicules professionnels, car un parc de véhicules "maison" est toujours sur- ou sous-dimensionné ;

- l'adhésion nécessaire d'un maximum d'entreprises et d'administrations (dont MPM, la Région) aux services d'Autopartage pour mutualiser des besoins, et permettre l'accès de particuliers à ce service à des coûts raisonnables ;


- le soutien aussi de la Région aux initiatives en la matière : communication pour faire connaître le service mais dans le cadre des plans de déplacements interentreprises (PDIE) ;

 

Voir les commentaires

Métropole ou Pôle métropolitain …

30 Septembre 2012, 08:54am

Publié par jeanyvespetit

IMG 0225Une rencontre avec les conseils de développement de Marseille Provence Métropole, la Communauté du Pays d’Aix et du Syndicat d'agglomération nouvelle Ouest Provence qui confirma trois points essentiels dans le cadre du débat actuel sur  le type de coopération intercommunale adapté à l’aire métropolitaine marseillaise :

 

o        Les transports et les déplacements seront les sujets fédérateurs qui permettront une réelle coopération ;

o        Pour une bonne concrétisation des choix et des projets, il est nécessaire de clarifier et déterminer les compétences mais aussi les moyens entre les communes, le département, la Région et la « future coopération intercommunale » ;

o        Pour obtenir une véritable efficacité d’une telle coopération, la gouvernance et la démocratie seront déterminant, il convient donc de remplacer l’actuelle gouvernance intercommunale par une assemblée élue au scrutin direct.

 

L’état sanitaire et social de notre aire métropolitaine est alarmant. Il est donc très urgent d’agir et d’apporter les bonnes réponses afin que nos concitoyens puissent vivent dans de meilleures conditions. C’est en travaillant sur le contenu que l’on arrivera à déterminer le contenant, c'est-à-dire le choix, par exemple, entre la métropole et le pôle métropolitain … en réglant les aspects liés aux moyens financiers et aux compétences, nous pourrons espérer casser la logique actuelle qui consiste à trop d’élus de « préserver sa parcelle de pouvoir » au détriment de l’intérêt général.

Sinon, il est à craindre que dans quelques années nous ayons toujours le même débat sans avoir avancer !

Voir les commentaires

Une semaine avec des comités de ligne et la 1ére rencontre départementale pour actualiser le schéma régional d’accessibilité (SRA) …

23 Septembre 2012, 10:36am

Publié par jeanyvespetit

DSC04173La semaine a commencé par une rencontre, à Marseille, avec mes collègues des régions Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc / Roussillon et bien entendu la région Provence Alpes Côte d’Azur afin d’avoir, avec l’Etat qui est l’autorité organisatrice des trains intercités, la SNCF (TER et TGV) et RFF un échange sur la situation et l’évolution de l’offre des différents trains (Intercités, TGV, TER, …) sur la Transversale Sud, entre Nice / Marseille / Montpellier / Toulouse et Bordeaux. Outre un nécessaire état des lieux de l’offre et des travaux sur cet axe, il a été convenu de faire un travail en vue d’améliorer le service  annuel 2015/16, notamment pour permettre une meilleure complémentarité entre l’offre nationale et régionale. Ensuite, une étude sera engagée pour déterminer quelle pourrait être l’évolution de la desserte sur cet axe à l’horizon 2017.

 

gare-briancon-30-mai-2011Puis, ce fut une réunion publique, à Briançon, dédiée au train de nuit « Paris / Briançon » avec la présence de l’Etat (autorité organisatrice de ce train), de la SNCF, de RFF. Cette organisée sur l’initiative de la Région (Joël Giraud et moi-même) avec pour objet de ne pas se retrouver dans la même situation qu’en décembre 2011 avec un train qui n’était pas ouvert à la réservation faute d’attribution des sillons horaires par la SNCF. C’est donc dans une salle comble que nous sommes parvenus à ce que, cette fois-ci, le train de nuit puisse être ouvert à la réservation de la mi-octobre au 31 mars 2013, ce qui permettra une meilleure stabilité pour les professionnels du tourisme en vue de la saison d’hiver mais aussi offrir un vrai service public pour les habitants de ce territoire pour se déplacer. D’autre part, il a été demandé à la SNCF d’effectuer une étude de faisabilité en vue de remplacer les locomotives actuelles, vieilles et peu fiables, par des locomotives actuellement dédiées au fret mais inutilisées.

 

headerA Digne, dans le cadre de l’actualisation du schéma régional d’accessibilité, nous avons organisé la 1ére rencontre départementale. Des échanges et un travail très constructif avec des associations dont l’APF (association des paralysés de France), la SNCF, les exploitants de lignes routières, la ville de Digne, celle de Manosque, le conseil général du 04 et bien entendu la Région. Il ressort de cette rencontre une volonté de mettre en service, dans le cadre d’une expérimentation, des trajets multimodaux, de porte à porte, à l’intérieur de la région mais aussi, avec la SNCF, à l’extérieur, par exemple Paris. Le travail se poursuit avec la mise en place de groupes de travail incluant les collectivités et les différents acteurs.

  025-20-8-.jpg

Manosque avec la tenue d'un comité de ligne (Aix / Manosque / Veynes) en présence de mon ancien collègue du Conseil régional, Christophe Castaner, Maire de Forcalquier et nouveau député. Ce fut donc l'occasion de lui demandé d'intervenir auprès du Gouvernement pour que la réouverture au service voyageurs de la ligne Digne / Val de Durance soit réellement prise en compte mais aussi pour que les régions disposent d'une ressource financière dédiée au transport public régional. Il a été annoncé la création d'un aller/retour Marseille / Manosque / La Brillane Oraison en milieu de journée. Il est clair que la gare de la Brillane, vu sa situation géographique, doit devenir un véritable pôle d'échange multimodal.

  024%20(9)

IMG_0412-copie-1.JPGDéplacement à Cunéo dans le cadre d’une réunion avec les régions Piémont et Ligurie. Le point essentiel fut le service annuel 2013. En effet, le Piémont met en place le cadencement de ses trains sur toute sa région, ce qui a pour incidence de modifier les horaires des trains entre Cunéo, Tende, Breil et Vintimille et de ne plus offrir de trains correspondant aux horaires de travail. D’autre part, le Piémont supprime les arrêts de ses trains dans les gares françaises de Viévola, La Brigue et Fontan/Saorge. Des échanges continuent entre nos deux régions afin de trouver une solution. Ce fut également l’occasion de demander, à nouveau, la mise en service d’un train direct entre Cunéo et Nice via Tende et Breil et d’inviter la Région Piémont au conseil de développement du Montgenèvre qui se tiendra le 22/10/12 à Gap.

 

artImg_673.jpgPuis ce fut un comité de ligne (ligne Nice / Drap / Sospel / Breil / Tende) atypique qui s’est tenu à Drap. Il s’est réuni dans un lycée ce qui est une première. En effet, le lycée de Drap qui vient d’être mis en service, dispose d’une halte ferroviaire dédiée aux lycéens. Ce sont donc plus de 150 personnes (parents d’élèves, usagers, élus, …) qui étaient présents avec une forte ambiance de mécontentement du fait du non fonctionnement du nouveau système de signalisation et donc une circulation des trains fortement dégradée. Après des échanges un peu vif avec la SNCF et RFF, il en ressort un espoir pour que les TER circulent normalement vers la mi-octobre. D’ici là, il a été proposé une rencontre avec la Proviseure du lycée, les associations des parents d’élèves, la SNCF et les services de la Région pour mieux adapter les horaires des TER et ceux des cours. Enfin, il a été annoncé que 16 TER desservent la gare de Touêt l’Escarène et que le TER de 10h35 au départ de Breil vers Nice desservira toutes les gares.

Voir les commentaires

Une semaine riche …. mais aussi difficile !

16 Septembre 2012, 13:09pm

Publié par jeanyvespetit

DSC04173Difficile pour les usagers avec une rupture de la caténaire (fil aérien qui assure l’alimentation électrique des trains) entre Nice et Monaco, puis une autre rupture sur le Var entre Carnoules et Puget et enfin un incendie à proximité de Cannes qui, sur demande des pompiers, a bloqué la circulation des trains durant plus d’une heure.

Ces incidents ont bloqué et réduit le nombre de trains.

De fait, vu l’absence d’alimentation électrique, des automoteurs habituellement utilisés sur la ligne entre Marseille et Aix en Provence ont été transférés sur la Côte d’Azur afin d’assurer une offre de transport … ce qui explique que, dans le même temps, les usagers de la ligne d’Aix ont voyagé dans des trains bondés par manque de matériel roulant !!!

Si on ne peut pas faire grand-chose pour empêcher ce type d’incidents, on peut être en colère du fait de l’absence d’itinéraire alternatif et de système permettant de circuler à contre sens afin de permettre une continuité de la circulation des trains…. Et ce n’est pas faute de le demander, d’une façon récurrente, à l’Etat et à RFF.

Mais aussi, une semaine riche, je l’espère, pour une meilleure prise en compte de la situation et des difficultés de notre région, dont celles évoquées ci-dessus.

En effet, la situation sanitaire et sociale dans la région ne permet pas de rester sans solutions au niveau de la mobilité. L’amplitude horaire de la congestion routière va s’étendre et les heures perdues vont croître de + 85% pour Nice. De même, un usager de la route perd en moyenne 10 jours par an dans la congestion routière sur l'axe Marseille/Aix, il en perdra 17 en 2023 si nous continuons à agir au rythme actuel  sur le système de transport en commun. Pour Toulon et son agglomération, les bénéfices du 2ème tube du tunnel et de l’A57 à 3 voies seront consommés en moins de 10 ans. La région connaît 1,5 fois plus d’accidents routiers que la moyenne nationale. 600.000 personnes sont exposées à des niveaux de pollution de l’air supérieurs aux valeurs limites réglementaires et la France fait l’objet d’un contentieux européen, avec un fort risque d’astreinte, pour les 3 agglomérations littorales, qui figurent parmi les plus embouteillées et les plus polluées d’Europe. A titre d’exemple sur l’aire marseillaise, le journal La Provence a indiqué que plus de 200 personnes par an décédaient suite à la mauvaise qualité de l’air, Le Monde indiquant qu’un jeune de 30 ans avait une espérance de vie inférieure de 7.5 mois.

L’axe ferroviaire entre Marseille, Toulon, Nice et Menton est saturé. Le nombre de passagers par an attendu d’ici 2023 est 80 millions dont 15 supplémentaires par an.

 

Il est clair et évident que nous ne pouvons pas rester sans rien faire !

Durant cette semaine, j’ai eu l’occasion de représenter la Région et de m’exprimer lors de ma rencontre avec le directeur de cabinet du Ministre des transports, du séminaire national des managers de la SNCF, en présence de Guillaume Pépy, et lors du 10ème anniversaire du train des Merveilles.

 

Cevenol à Alleyras (43)-copie-1La rencontre avec le directeur de cabinet du Ministre des transports, Il a été demandé:

 

De prendre en compte la nécessité d’une nouvelle infrastructure dans le cadre de la révision du SNIT, mais aussi de donner la priorité à court terme à la régénération et à la modernisation du réseau existant, notamment dans le cadre du Contrat de projet Etat/Région 2014/2020.Ne pas le faire conduirait rapidement à l’asphyxie des transports dans la région, mais serait également un renoncement vis-à-vis des générations futures et une impasse politique.

En outre, il a été mis en avant les points suivants :

-         la mise en place, très rapidement, d’une ressource financière dédiée au transport public régional face à l’augmentation sans cesse croissante des TER;

-         la prise en compte du réseau ferré existant sur l’aire métropolitaine marseillaise mais aussi au sein du grand port maritime de Marseille afin de développer l’offre de transport urbain pour les personnes et les marchandises ;

-         le transfert de propriété à la Région du patrimoine des Chemins de fer de Provence ;

-         le renforcement du rôle des régions en tant qu’autorité organisatrices de la mobilité. De même, il a été proposé une place des régions plus importantes dans la gouvernance des établissements publics ferroviaires, portuaires et aéroportuaires ;

-         une réelle implication de l’Etat dans le projet de percée ferroviaire sous le Montgenèvre ;

-         le maintien sur la totalité du parcours, entre Marseille et Clermont Ferrand, du train d’équilibre du territoire le Cévenol ;

-         la révision et l’actualisation de la convention de 1970 liant la France et l’Italie à propos des investissements de la voie ferrée entre Breil, Tende et la frontière italienne .

 

argentLe séminaire national des managers de la SNCF en présence de G. Pépy :

 

-         Les Régions souhaitent avant tout la maîtrise et la transparence des coûts car aujourd’hui l’équation économique des régions est impossible à résoudre. En effet, les régions sont les seules collectivités locales qui ne maîtrisent pas leurs recettes car elles sont nourries uniquement par des dotations de l’Etat et la situation empire d’année en année car la dotation d’Etat a été calculées sur le volume de l’offre en 2000 (environ 150 millions d’€) et n’a pas été réajustées depuis alors que le trafic est structurellement en augmentation (En PACA par exemple, il y avait 541 trains en 2002, il y en a 705 aujourd’hui)

-         C’est en comprenant mieux ce que représente vraiment la facture de la SNCF concernant les TER qu’on pourra disposer des leviers d’arbitrages afin de stabiliser ou réduire les coûts.

-         Nous avons besoin qu’il y ait moins de cloisonnement interne entre les différentes activités de SNCF car le manque de communication et de coopération a des conséquences négatives :

o        pour le traitement des incidents. 

o        c’est une multitude de compétences qui ne sont pas exploitées pour une synergie commune, par exemple pour assurer une fiabilité et une qualité de l’offre de transport public ou pour le fret ferroviaire.

-         Nous avons besoin que le Directeur de Région ait tous les leviers opérationnels pour pouvoir résoudre les problèmes, et notamment qu’il ait la main sur le Matériel, qui est essentiel dans la qualité de l’offre.

-         De même, La dilution des responsabilités et le manque de communication entre RFF et SNCF sont devenus impossibles, tout le monde y perd du temps et de l’argent. S’il ne faut surtout pas revenir à la SNCF d’avant 97, il faut revenir à une certaine intégration car le système est à bout de souffle. Dans le cadre de l’élaboration du 4ème paquet ferroviaire européen, l’ARF s’est d’ailleurs très clairement  opposée  à l’obligation de séparation complète entre gestionnaire d’infrastructure et entreprise ferroviaire. Elle s’est prononcée pour :

o        une société mère ou holding abritant notamment les personnels cheminots

o        un gestionnaire de l’infrastructure rassemblant toutes les fonctions réparties actuellement entre RFF et SNCF. Il est important de mutualiser les personnels car les gens ont une autre vision de la technique quand ils sont passés par l’opérationnel et qu’ils ont une connaissance globale du système.

-         La SNCF doit mieux être à l’écoute de son client, en acceptant de penser que l’AO (autorité organisatrice) n’a pas forcément tort…

o        Or il faut désormais comprendre que le décideur est l’AO et non l’exploitant et que si l’AO demande quelque chose, il faut chercher à faire en sorte que cela puisse s’appliquer plutôt que de répondre par principe « non » ou « ça va coûter tant ». 

-         La SNCF doit se transformer pour répondre aux nouveaux enjeux d’intermodalité. Le ferroviaire doit rester l’épine dorsale mais l’optimisation de l’offre passe par une meilleure complémentarité avec les autres modes de transport, notamment sur les ères métropolitaines comme Nice ou Marseille.

-         Malgré les difficultés, la SNCF et les cheminots assurent une évolution positive du transport régional depuis plusieurs années. L’ouverture à la concurrence ne répond pas aux besoins et aux problèmes actuels des régions. L’ARF propose d’en rester à ce que prévoit le règlement européen sur l’ouverture à la concurrence des marchés ferroviaires qui donne la possibilité (sans obligation) aux autorités organisatrices d’ouvrir à la concurrence.

 

EMPatrimoine3A l’occasion du 10ème anniversaire du train des merveilles :

 

le Train de Merveilles est un véritable succès, pour la saison 2012, ce sont plus de 25 000 touristes qui l’auront empruntés entre Nice, Breil et Tende avec, à bord, des conférencières passionnées présentant, expliquant, montrant tout ce qui concerne le parcours, la voie ferrée, les villages et la vie et l’histoire des gens de ce territoire. Ce train a le mérite d’être très économe des deniers publics, chose appréciable en ces temps, puisqu’il utilise des circulations ordinaires mais en apportant une plus - value par l’animation à bord.

-         Cette ligne de montagne, dont nous avons pu admirer la prouesse technique pendant le voyage, est en effet fragile. Exploitée au titre une convention franco – italienne de 1970, elle  doit impérativement  aujourd’hui  être réactualisée pour clarifier les responsabilités de chacun et décider  des investissements  à réaliser.

-         elle ne permet plus aujourd’hui des relations directes entre Nice, Cunéo et Turin. C’est pour cela d’ailleurs, que je rencontre à Cunéo,  le 20 septembre, mes homologues des régions Piémont et de Ligurie afin d’offrir, à nouveau, une offre de transport transfrontalière.

-         la  célébration des 10 ans doit aussi donner une impulsion nouvelle à un produit qu’on peut encore améliorer. En particulier, il faudra travailler encore plus à valoriser l’attractivité  de l’ensemble de la ligne et  des communes traversées.

-         Nous organiserons prochainement une rencontre régionale des associations qui animent les trains touristiques et les musées liés aux chemins de fer.

-         un bilan sera fait cet automne à propos de l’activité du train des Merveilles avec l’ensemble des acteurs et partenaires pour améliorer encore ce train touristique pour les 10 ans qui viennent et au-delà

-         La Région partage l’attachement  à ce  Train et au-delà  à  cette «  Ligne des Merveilles » Nous soutiendrons tous celles et ceux qui veulent, à juste raison, que nous puissions faire inscrire la Ligne des Merveilles au patrimoine mondial de l’humanité auprès de l’UNESCO.

 

IMG_3197.jpg

 

                     En gare de Tende avec mon collègue Enrico Vesco, vice président transports de la Région Ligurie 

Voir les commentaires

Lancement d’un site Web dédié à la logistique urbaine...et une photo avec Zidane !!!

21 Juin 2012, 17:30pm

Publié par jeanyvespetit

J’ai participé, le 21/06/2012 , au lancement du site www.andcotransport.com qui a eu lieu au Pôle d’Activités d’Aix-en-Provence

Cadre et nature de ce projet :

Objectif : offrir un service qui permette l’optimisation de la relation entre Donneurs d’Ordre et Sous-Traitant par la mise en relation via une plate-forme Web. Il s’agit de mutualiser les moyens pour la distribution urbaine des derniers kilomètres. C’est en effet une problématique complexe d’un point de vue juridique, économique et humain et un défi majeur pour ce secteur d’activité.

De la qualité de ces relations dépendent :

-        la pérennité de nombreuses PME : pour PACA, il s’agit de 2615 sociétés de transport de 0 à 199 salariés et surtout 2262 qui ont moins de 9 salariés ;

-        la gestion efficiente d’un poste représentant 30% des charges d’exploitations des « Majors » du Transport Express ;

-        la qualité de service et le prix octroyés au client chargeur et aux destinataires.

Cet outil propose plusieurs applications :

-        un espace « Donneurs d’ordre » permettant de : publier et gérer les offres de marchés dématérialisées, de « benchmarker » les réponses, de suivre l’activité des différents sites d’exploitation, de modéliser les secteurs de distribution (cartographie), d’utiliser le simulateur carbone dédié logistique et transport pour le dernier km, de consulter la base sous-traitants

-        un espace dédié aux « Sous-traitants » offrant : un accès au co-chargement pour une rentabilité des tournées plus importante, un simulateur carbone pour évaluer et communiquer sur l’empreinte carbone, un espace personnalisé pour communiquer sur son activité, une gestion individualisée de l’espace « Offre de Marché » permettant une approche par secteur de vigilance, l’accès à une fonction mail expert sur les thèmes de la sécurité au travail, des matières dangereuses et du développement durable (via le cabinet Environ Corp)

Les impacts attendus :

-        diminution du nombre de camions en ville

-        un taux de remplissage optimisé (en moyenne de 60-70 % actuellement dans le dernier kilomètre)

D’un point de vue environnemental, le transport et plus spécifiquement le transport de marchandises en centre urbain est au cœur de différentes problématiques :

-        rejets des émissions de CO² (entre 12 et 16kg de CO² par expédition selon les études des professionnels du secteur)

-        engorgement des centres villes

-        accidentologie générée par les véhicules de livraison

-        nuisances sonores.

C’est cet ultime maillon de la chaîne logistique que l’entreprise AndCo souhaite traiter afin de le rationaliser dans le but de préserver l’environnement urbain, tout en contribuant à l’amélioration de la compétitivité des acteurs.

Voilà un projet concret qui, je le souhaite vivement, contribuera à une nouvelle organisation de la livraison des marchandises dans les centres urbains, dans les centres commerciaux ou les zones d’activités.

 

  AndCo.jpg

 

 Lors du lancement de ce site internet, une fois n'est pas coutume ...une photo avec Zidane au Z5 à Aix (merci à Patrick Cabrillon)

Voir les commentaires

Chemin de fer de la Corse … et Chemin de fer de Provence … vers une synergie commune ?

16 Juin 2012, 06:16am

Publié par jeanyvespetit

WP_000151.jpgJ’ai effectué une visite du Chemin de fer de la Corse qui fut fort intéressante. L’objectif était de mieux connaître et comprendre la société d’économie mixte, le nouveau mode d’exploitation mis en place par la Collectivité Territoriale de la Corse (CTC) et qui remplace la DSP (délégation de service public).

 

IMG_0322.JPG


En effet, sur notre Région, une réflexion est en cours , dans le cadre de la DSP concernant le Chemin de fer de Provence qui prendra fin en 2013, sur le futur mode d’exploitation, à savoir renouveler une DSP ou bien créer un établissement public.


Les Chemins de fer de la Corse et de Provence ont de nombreux points similaires tant pour ce qui concerne l’infrastructure, le matériel roulant, les règles de sécurité et la gestion confiée aux collectivités régionales, autorités organisatrices des transports.

 

IMG_0323.JPG


A l’issue d’une rencontre avec mon collègue Michel Stéfani, conseiller territorial et président de la SEM (société d’économie mixte) du Chemin de fer de la Corse, nous avons acté le principe d’une coopération entre nos deux collectivités afin de développer une synergie commune et de pouvoir mutualiser certaines actions ou démarches.


En marge de cette visite, j’ai eu le plaisir de rencontrer le directeur de l’Office des Transports de la Corse qui gère la continuité territoriale et a qui nous avons proposé d’intégrer les liaisons entre notre région et la Corse dans notre future centrale de mobilité qui sera mise en service début 2013.


Enfin,  j’ai rendu visite à nos amis du Parti de la Nation Corse, membre de la Fédération Peuples et Régions Solidaires, partenaire actif d’Europe Ecologie / Les Verts.

Voir les commentaires

Une belle manifestation à vélo à Aubagne …

9 Juin 2012, 18:40pm

Publié par jeanyvespetit

IMG_0307.JPGSamedi 9 juin, le matin, une belle manifestation à vélo à parcourue le centre d’Aubagne.


Cette 2ème édition du Cyclocoucoutour, organisée par l’association Ecoréseau avec le soutien de Vélos en Ville de Marseille à fait le tour de plusieurs maisons de quartier.


Nos amis de Val Coucou, Philippe Guideau en tête ont fait rouler des vélos à la physionomie pour le moins atypique


Il fut réaffirmé la nécessité d’installer des parkings à vélos devant ces maisons de quartier. L’occasion, pour moi, de présenter le cadre d’intervention en faveur du vélo, votée en 2011 par le conseil régional, qui permet, par exemple d’aider à la réalisation de pistes cyclables sécurisées et de souhaiter la création d’une maison du vélo dans le périmètre de la gare d’Aubagne.

 

IMG_0311.JPG

Avec Philippe Guideau au micro et Carmen Heumann, adjointe de la ville d’Aubagne et vice présidente de l’Agglo

Voir les commentaires

Lancement de la saison pour le train touristique du centre Var …

8 Juin 2012, 18:20pm

Publié par jeanyvespetit

WP_000148.jpgJ’étais invité, vendredi 8 juin, ainsi que les représentantEs des différents offices du tourisme du Var, par l’association du train touristique du centre Var (ATTCV) à participer au lancement de leur saison 2012.
En 2011, ce train touristique a transporté plus de 6000 personnes à bord d’anciens autorails ayant circulé, auparavant, sur les lignes ferroviaires de notre région. La passion de ce groupe de bénévoles contribue au développement de l’activité touristique au sein de la Provence Verte.
L’occasion pour moi de souligner l’importance de voir une activité ferroviaire sur la ligne Carnoules / Gardanne dans l’attente de sa réouverture (des études sont en cours). De même, je soutiens la demande de cette association de pouvoir effectuer le départ de leur train en gare de Carnoules et de prolonger leur parcours jusqu’à St Maximin au lieu de Brignoles.

 

WP_000131.jpg

Voir les commentaires

Après Gémenos, Paris ... un lieu où l'on trouve et l'on met des livres sans aucune formalité ...

31 Mai 2012, 16:17pm

Publié par jeanyvespetit

IMG_0303-copie-1.JPG

Il s’agit d’un nouvel abri bus de la RATP, situé à Paris à proximité de la gare de Lyon. Outre les informations diverses pour effectuer son trajet, il existe un très judicieux et intelligent service gratuit ; un coin où chacun peut prendre ou déposer un livre (voir la photo). C’est une idée qui a été mise en pace, chaque samedi depuis plusieurs années, par le cercle du Progrès Démocratique de Gémenos « les livres sous l’olivier ». C’est devenu un véritable succès. Une méthode très simple d’éducation populaire et une façon de partager ses lectures  …

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>