Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

mon activite au sein du conseil regional

JOURNEE DE REFLEXION SUR LES TRAVERSEES ALPINES...

6 Décembre 2011, 23:57pm

Publié par jeanyvespetit

005%20(2)%20(1)
                                            Photo G. Soulet

 

Cette journée de réflexion s'est tenue le 5 décembre à Montgenèvre avec la participation de plus d'une centaine de personnes ...malgré la neige !

Les objectifs de la journée étaient de :

- Disposer d’une photographie des trafics - voyageurs et marchandises – à l’échelle du massif alpin en transcendant les frontières administratives tout en ayant un regard sur l’impact environnemental.

- Disposer d’un rapide état des lieux des grands projets d’infrastructures dans les Alpes : Lyon-Turin, St Gothard, Montgenèvre, …et les projets annexes pouvant avoir une incidence (LGV PACA)

- Réfléchir avec les acteurs politiques et économiques du massif alpin au développement d’un modèle durable et cohérent des traversées alpines en s’assurant de la cohérence et de la complémentarité des différents projets en cours.



Co-animée par Joël Giraud et moi-même, cette journée fut également un succès par la diversité des présents en provenance de la Région Rhône Alpes, de Provence Alpes Côte d'Azur, des chambres de commerce de PACA, Rhône Alpes, de Savoie et des Hautes Alpes, des Grand Port Maritime de Marseille, de la SNCF, de RFF, de l'Etat avec le sous-préfet de Briançon et la DREAL, du commissaire du gouvernement italien pour le Lyon-Turin, d'associations telles que NOSTER¨PACA, France Nature Environnement, FNAUT, MNLE, le SETUMONT ou la CGT des Hautes Alpes et des éluEs locaux de Briançon (les maires de Montgenèvre, de Puy St André, adjoint au maire de Briançon, ...), le CG 05, ...

Il est important de préciser que l’objectif de cette journée n’était pas de promouvoir le Montgenèvre, ni d’opposer le Montgenèvre et le Lyon-Turin ou d’alimenter une quelconque controverse sur ce dernier.

Par contre ce fut vraiment l'occasion d'actualiser les données, de recenser les besoins et d'envisager les projets ou solutions qui permettraient de préserver l'environnement, d'aménager notre territoire et de créer les liens nécessaire entre nos régions transfrontalières que sont la Ligurie, le Piémont, Rhône Alpes et Provence Alpes Côtes d'Azur.

Un compte rendu sera effectué afin de permettre une suite active à cette journée.



012-20-2-.jpg031-20-2-.jpg
 
 Photos G. Soulet
 

Voir les commentaires

Déplacement à Anvers dans le cadre de la révision du RTE-T

6 Décembre 2011, 08:46am

Publié par jeanyvespetit

La Commission européenne a organisé à Anvers (Belgique), les 29 et 30 novembre, une rencontre dans le cadre de la révision des RTE-T (réseau transeuropéen de transport).

 

La proposition de révision des RTE-t présentée par la Commission en octobre 2010 contribue à une meilleure prise en considération de la Méditerranée.

Le réseau « central », prioritaire et multimodal, doit devenir la base d’un système intégré de transport entre les différents pays. Il est à saluer l’intégration du Port de Marseille au réseau « central », ce qui lui donne le statut de « porte-d’entrée » de l’Europe et est un atout pour l’ensemble du territoire régional, d’autant plus que les ports de Toulon et de Nice sont intégrés au réseau « global ». Ce réseau viendra compléter le réseau central et a vocation à améliorer la desserte des régions. Les aéroports de Marseille et de Nice sont également compris dans le réseau central.

 

La proposition de la Commission correspond aux besoins identifiés par la Région pour permettre aux territoires d’être rattachés aux corridors, à la fois au corridor 3 (ex Lisbonne-Kiev, Tarragone – Budapest via Avignon, Lyon et Turin) et au corridor 9 (Amsterdam-Rotterdam-Anvers/Bruxelles Luxembourg Dijon Lyon Marseille). D’autant plus que les terminaux rail-route du Rhône et d’Avignon sont inclus.

La promotion de la stratégie régionale, avec notamment plusieurs déplacements à Bruxelles, « Pour un rééquilibrage du Réseau de transport transeuropéen vers la Méditerranée » a permis une dynamique pour valoriser Marseille et le territoire régional comme porte d’entrée de l’Europe et un maillon de l’arc européen méditerranéen.

 

A nouveau,  il faut profiter de la procédure de codécision entre le Conseil et le Parlement pour œuvrer à la prise en compte de projets complémentaires qui concrétiseraient l’aboutissement de sa vision stratégique pour la Méditerranée et l’Arc méditerranéen.

En effet, la Région doit donc continuer d’œuvrer vis-à-vis du Gouvernement et des institutions européennes afin que soient intégrés :

1. la prolongement du corridor 9 jusqu’à Gênes:

2. l’aéroport de Marseille dans la carte des nœuds du réseau central (comme celui de Nice) ;

3. le Val de Durance avec le projet du Montgenèvre reliant à la vallée de Suze et au réseau global ;

4. tous les itinéraires de l’axe Avignon / Marseille au titre du réseau central ;

5. les plateformes de report multimodales du Canet et de Mourepiane.

 

Présent à Anvers, j'en retiens surtout la nécessité d'agir en direction des Etats membres afin que les 28/30 milliards d'Euros envisagés soient bien attribués au futur RTE-T. En effet, face aux contraintes budgétaires de plus en plus forte,  les représentants de la Commission que des différents acteurs craignent que les Etats réduisent leur participation financière.

Beaucoup ont considéré le transport comme un élément essentiel pour la construction de l'Europe, son aménagement, la protection de son environnement et le développement de son économie.

 

J'ai pu intervenir, suite à deux présentations de représentants du port de Barcelone et de la Catalogne, pour préciser que tout ce qui partait de Barcelone n'allait pas sur Lyon, comme le laisserait à penser certaines cartes, mais qu'un transit important se dirigeait vers l'Italie via la région PACA. De même j'ai insisté sur la nécessité d'envisager le prolongement du corridor arrivant à Marseille jusqu'à Gênes et j'ai évoqué la nécessité de rééquilibrer les flux entre les ports du Nord et ceux du Sud.

J'ai rencontré des représentants de la Région Ligurie afin d’envisager de porter ensemble des propositions dans le cadre de la révision du RTE-T. A noter que pour eux, la priorité est plus sur le fret.

Voir les commentaires

Les Vendredis de Ballon Rouge:Les transports au niveau de la Région PACA. Le projet de LGV Marseille/Nice.

5 Décembre 2011, 21:23pm

Publié par jeanyvespetit

Les Vendredis de Ballon Rouge

Débat hebdomadaire, ouvert à tous à partir de 20 heures

Salle des sociétés - Rue du jeu de ballon - Aubagne

 

VENDREDI 9 DECEMBRE
à partir de 20 heures.

Les transports au niveau de la Région PACA. Le projet de LGV Marseille/Nice.
Des sujets à débattre...
et d'autres encore,
à l'approche des échéances électorales de 2012.
avec Jean-Yves PETIT, d'Europe Ecologie, Les Verts, Vice président du Conseil Régional.

Voir les commentaires

Mon intervention lors des rendez-vous du SRADDT sur la mobilité…

4 Décembre 2011, 15:32pm

Publié par jeanyvespetit

Ci-après les principaux éléments de mon intervention sur le thème «Autorités de transport : coordination ou unicité régionale » lors de ce rendez-vous du SRADDT (schéma régional d’aménagement et de développement durable du territoire) qui s’est tenu le 25 novembre en Avignon.

- Notre région comporte plus de 30 autorités organisatrices de transports (AOT) ce quirend le chemin vers une unicité régionale long et complexe ;

- Pour autant, nous avons l’obligation d’élaborer et de proposer une offre de transport multimodale aux usagers afin d’en faciliter l’accès, d’en améliorer la qualité et d’en limiter le coût ;

- Il s’agit donc de travailler sur le contenu qui, de fait, fera le contenant ; c’est-à-dire que cela permettra de déterminer qu’elle sera la meilleure structuration de l’ensemble des AOT existantes sur le territoire régional dans un climat de confiance;

- Ce travail a déjà débuté avec la rénovation de la tarification régionale, les pôles d’échanges multimodaux, une centrale de mobilité régionale, une optimisation progressive de l’offre de transport, un cadre d’intervention en faveur du vélo, des cofinancements de l’infrastructure, …

- Pour aller dans le sens d’une véritable coordination régionale, nous avons besoin :

  • D’un Etat stratège, notamment vis-à-vis des infrastructures et de ses établissements publics dont RFF et la SNCF et disposant d’une véritable politique nationale des transports ;
  • D’une loi de programmation des investissements et de l’exploitation des infrastructures ferroviaires qui devra être accompagnée d’un rapport annuel. Ce qui permettra un véritable débat national, une transparence et une visibilité pluriannuelle ;
  • Une ressource financière dédiée au transport public régional qui soit pérenne et dynamique ;
  • Que les Régions puissent devenir de véritable Autorité organisatrice de la mobilité durable en ayant la légitimité d’organiser l’ensemble des modes de transports sur le territoire régional. Elles doivent devenir les coordinatrices de l’offre de transport des différents niveaux des collectivités locales (information, tarification, …) ;
  • Enfin, les schémas régionaux des infrastructures de transport (SRIT) et les schémas régionaux de transport (SRT) puissent avoir une valeur prescriptive.

C’est ainsi que, sur notre région, nous pourrons passer du TER au RER avec une offre de transport unifiée.

Voir les commentaires

La rencontre à propos du Train de nuit « Briançon / Paris »…

27 Novembre 2011, 07:43am

Publié par jeanyvespetit

Comme convenu,après avoir été alerté à différentes reprises par ma collègue Francine Daerden, adjointe au Maire de Briançon, membre d’Europe Ecologie / Les Verts, à propos de la situation catastrophique du train de nuit « Briançon / Paris, j’ai proposé la tenue d’une réunion avec les différents acteurs.

Celle-ci s’est tenue le 25 novembre à Briançon avec la participation d’un grand nombre d’éluEs des Hautes Alpes et de professionnels du tourisme avec la présence de la SNCF, de RFF (Réseau Ferré de France), du Sous Préfet.

En fait la Région s’est retrouvée, avec Joël Giraud et moi-même, à jouer le rôle de médiation entre la SNCF, RFF, les éluEs locaux et les professionnels du tourisme à la place de l’Etat qui, pourtant, est l’autorité organisatrice des TET (trains d’équilibres du territoire) et n’assume pas ses responsabilités. Faute de savoir quand le train de nuit va circuler, notamment durant les vacances de Noël et de février / mars, cette situation, inacceptable, a des conséquences graves sur l’économie et donc l’emploi du département des Hautes Alpes.

Lors de cette rencontre, des assurances ont pu données :

- RFF va garantir à la SNCF la circulation de ce train de nuit le 2 décembre et la SNCF va assurer le service commercial avec la possibilité de réserver sa couchette, le 9 décembre ;

- La SNCF va proposer une promotion sur les billets afin derendre ce train attractif et de rattraper le retard ;

- Dans le but d’améliorer l’information, une téléconférence aura lieu le 2 décembre entre la SNCF, RFF et les professionnels du tourisme ;

- RFF doit garantir, le plus vite possible, la circulation du train de nuit pour les vacances de Printemps 2012 ;

- La réservation et l’accessibilité des TGV au départ de la gare d’Oulx est garantie ;

- Pour assurer le retour des salariés et des étudiants entre Gap et Briançon, à compter du 11 décembre, 5 TER et 3 LER (bus régionaux) circuleront entre 15h50 et 20h00 ;

- Amélioration des conditions de correspondances entre les TER et la les TGVau départ de Valence.

J’ai rappelé qu’une importante concertation allait être lancée le long de la ligne des Alpes durant l’année 2012 pour déterminer la future offre de transports entre Marseille et Briançon pour 2013.

 

 

Avec Francine, adjointe EELV à Briançon et Joël, député, Maire de l'Argentière - photo G. Soulet

 

gare-briancon-30-mai-2011.jpg

Voir les commentaires

<< < 10