Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

les ter

Motion : Les travaux sur la ligne Grasse - Cannes doivent se poursuivre sans délai ...

15 Décembre 2014, 08:49am

Publié par jeanyvespetit

Assemblée plénière du 12 décembre 2014

 

VŒU

Déposé par le groupe Europe Ecologie-Les Verts-Partit Occitan

 

 

LES TRAVAUX SUR LA LIGNE GRASSE-CANNES-VINTIMILLE DOIVENT SE POURSUIVRE SANS DELAI

Porté par André ASCHIERI et Jean-Yves PETIT

 

RFF a décidé, sans concertation, d'arrêter les travaux lancés visant à augmenter la capacité de la ligne ferroviaire Grasse-Cannes-Vintimille.

Comme nous l'avons rappelé au Préfet, à RFF et à la SNCF, lors d’une réunion du comité de pilotage des financeurs réuni en urgence et à notre demande, le 26 novembre, ces travaux inscrits au CPER 2007-2013, financés avec le concours des collectivités locales ont déjà été reportés à deux reprises. La livraison prévue en mars 2013 a d'abord été reportée à mars 2015, puis à décembre 2015.

Aujourd'hui, alors que les travaux étaient engagés, les entreprises installées (elles le sont encore à ce jour), RFF a décidé sans concertation de les suspendre pour deux ans.

Aucun élu, aucun usager ne peut comprendre ni accepter cette situation et ce gaspillage d'argent public. (Le surcoût de la suspension est évalué par RFF à 5 millions d'euros pour 37 millions d'euros de travaux).

Le cadencement à la demi-heure sur le segment Grasse-Cannes conditionne celui au quart d'heure sur la partie Cannes-Vintimille de la ligne. Le  million d'habitants de la bande côtière azuréenne se voit donc privé encore pour longtemps de la seule alternative possible à la voiture.

Le littoral est saturé, pris dans des encombrements permanents pour un coût social, économique et environnemental considérable, de moins en moins supportable.

Les usagers n'ont d'autre alternative que le train pour sécuriser leurs déplacements. C'est vital pour la Côte d'Azur qui est la deuxième région de France pour les déplacements ferroviaires après la région parisienne.

Les élus, les usagers, la population sont prêts à se mobiliser pour obtenir la continuation des travaux entrepris.

 

Aussi, le Conseil régional exige que RFF revoie dans l'urgence sa position et le dispositif qui permettra la livraison au plus tôt des adaptations de la ligne indispensables au cadencement.

Voir les commentaires

L’amélioration des relations ferroviaires transfrontalières ... mon intervention lors de l'assemblée plénière ...

14 Décembre 2014, 11:18am

Publié par jeanyvespetit

                                         

Mon intervention …

 

Assemblée Plénière du 12 décembre 2014

 

 

Déclaration d’intention suite au projet Alcotra – Inforailmed – Poursuite de la coopération avec la Région Ligurie et Monaco en vue de l’amélioration des relations ferroviaires transfrontalières

 

Tous les jours, plus de 2300 voyageurs ferroviaires français et italiens effectuent un trajet transfrontalier pour se rendre à leur travail ou pour des motifs personnels (loisir, études…). Cela représente 6.5 % des usagers du TER sur la zone Côte d’Azur. Sur l’axe Nice Vintimille, Monaco est la gare origine ou destination pour 43.3 % des passagers, dont 67% sont des abonnés du TER PACA. Le trafic lié à Monaco représente 8.9 % du trafic de la région PACA.

 

Il convient de souligner l’importance de ces échanges transfrontaliers, qui contribuent au développement économique et culturel de nos régions, et au-delà à l’intégration européenne des peuples.

Pour répondre au besoin de déplacements, la gare frontière de Vintimille est desservie tous les jours par environ 80 TER PACA et par 40 trains régionaux de la Région Ligurie, tandis que la gare de Monaco est desservie par 100 trains.

Depuis 2009 et l’entrée des services ferroviaires transfrontaliers dans le champ concurrentiel, il n’y a plus de train assurant une continuité de parcours entre la Région Provence Alpes Côte d’Azur et la Ligurie, tous les voyageurs sont donc obligés de subir une correspondance en gare de Vintimille, avec ses conséquences en matière de temps de parcours et de confort de voyage.

 

Le projet ALCOTRA – INFORAILMED vise à améliorer les relations ferroviaires transfrontalières entre la Ligurie, Monaco et la Région Provence Alpes Côte d’Azur.

Il comporte 3 volets opérationnels :

-          Information voyageurs (Création d’un module d’échange entre la centrale PACA Mobilité et la centrale de mobilité ligure, publication de fiches horaire Marseille Gênes et Cannes Albenga, publication d’une fiche touristique transfrontalière et affichage en gare).

-          Amélioration de l’offre (suppression de la rupture de charge à Vintimille, élaboration d’un plan transport coordonné, amélioration de la gestion des situations perturbées).

-          Coopération institutionnelle avec la recherche d’un cadre pérenne de gouvernance et de financement de l’offre ferroviaire transfrontalière.

 

Le projet s’achève en décembre 2014 avec de premiers résultats opérationnels tangibles en matière d’information voyageurs, de coordination des services à la frontière et de gestion des situations perturbée. Les études juridiques ont identifié des modalités de coopération renforcée, soit par la voie conventionnelle, soit par la création d’un Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT).

Le cadre juridique de cette coopération renforcée permettra en outre à court terme un meilleur partage des charges d’exploitation du réseau TER, en particulier avec la Principauté de Monaco.

 

La Ligurie, Monaco et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur souhaitent s’accorder pour poursuivre les actions engagées pendant la période de transition entre le Projet Alcotra-Inforailmed et le futur cadre juridique de coopération institutionnelle.

 

Pour marquer la volonté des trois partenaires à poursuivre la démarche et à pérenniser les actions engagées auprès des usagers transfrontaliers, il convient donc de signer une déclaration d’intention de poursuite de coopération avec la Ligurie et Monaco qui sera le premier acte politique vers une coopération renforcée au bénéfice des usagers.

Voir les commentaires

Mon intervention sur l'évolution de l'offre de transport 2015 lors de l'assemblée plénière ...

14 Décembre 2014, 09:33am

Publié par jeanyvespetit

Mon intervention …

 

Assemblée Plénière du 12 décembre 2014

 

 
Contrat d'exploitation des services ferroviaires régionaux 2007-2016 entre la Région et la SNCF
 Avenant n° 30 – Devis de l’exercice 2015 - Affectation d’autorisation d’engagement
 

 

 

Je vous propose d’approuver l’accord intervenu entre la Région et la SNCF qui vise :

-          Tout d’abord, à prendre en compte un certain nombre d’ajustements sur l’exercice 2014

-           et ensuite, à déterminer le niveau de la contribution régionale TER pour 2015.

 

Sur le premier point, il s’agit de prendre compte pour l’année 2014, la mise en service du plan de transport 2015 au 14 décembre 2014, et certaines actions de promotion et communication du TER. Ces mesures représentent une contribution régionale supplémentaire de 0,5M€ pour 2014.

 

Concernant le devis prévisionnel du service ferroviaire TER 2015, le montant de la contribution régionale prévisionnelle s’élève à 271,1 M€ TTC (hors la nouvelle redevance quai estimée à 4,6M€), soit +12,3M€ par rapport à 2014.

 

Ce devis 2015 tient compte principalement du développement d’offre ferroviaire qui représente 633 779 trains/km supplémentaires, soit +4,8% par rapport à 2014, et une contribution régionale de 12,1M€. Ce développement significatif de l’offre concerne notamment :

-        la mise en service de la 3ème voie Marseille-Aubagne, à compter du 14 décembre 2014, avec 10 A/R supplémentaires entre Marseille et Aubagne et 5 A/R supplémentaires entre Marseille et Toulon. Certains de ces nouveaux trains seront directs depuis Toulon jusqu’à Miramas / Avignon. Ils desserviront l’aéroport de Marseille Provence sans changement de train et sans passer par la gare de Marseille St Charles,

-        la mise en service de la ligne Carpentras-Avignon Centre-Avignon TGV, à compter du 25 avril 2015, avec 14 A/R, portés à 17 A/R à compter du 31 août 2015,

-        la remise progressive en service de la ligne entre Toulon et Hyères avec 7 A/R (offre antérieure) à compter du 1er juillet 2015, et l’ajout de 12 A/R au 1er novembre 2015,

-        d’autres évolutions d’offre plus mineures, mais attendues, notamment sur le secteur Côte d’Azur et Alpes, prendront effet à compter du 14 décembre 2014.

 

-        D’autres évolutions d’offre très attendues, notamment sur le secteur Côte d’Azur et Alpes, prendront effet à compter du 14 décembre 2014 :

* La poursuite de la montée en puissance de la 3ème voie Antibes Cagnes, par l’ajout de 2 A/R entre Antibes et Nice ;

* l’extension du service tardif sur la Côte d’Azur, qui gagne entre 30’ et 1 H le soir suivant les gares par rapport au SU 2014 à compter de la fin des travaux du tunnel de Monte Carlo ;

* L’amélioration des dessertes depuis le Val de Durance vers Marseille par l’extension à Sisteron de tous les services au départ de La Brillane ;

* L’amélioration des dessertes sur la Côte Bleue avec un service supplémentaire.

 

Le volume des services commandés augmentera de près de 8% avec ces nouvelles offres de transport qui concrétisent les ambitions de la Région en matière d’amélioration environnementale, de justice sociale et de désenclavement du territoire.

 

Ces services répondent directement aux besoins de nos concitoyens. En effet le développement d’offre mis en œuvre par la collectivité, qui s’élève à 30% sur la période 2008-2015, s’accompagne d’une augmentation de la fréquentation des TER dans la même proportion.

 

La Région assume donc son rôle d’autorité organisatrice des transports.

 

Pour accompagner ce développement, il faut bien évidemment mettre en place des moyens financiers importants.

 

L’augmentation annuelle liée à l’inflation des coûts de la contribution TER est faible en 2015, compte tenu de la faible évolution des indices pris en compte (effet du Crédit d’impôt compétitivité emploi notamment).

 

Par ailleurs, ce devis tient compte d’un effort, en matière d’efficacité des services et de frais généraux, de 2M€ de la SNCF, faisant suite aux différentes rencontres entre le Président et Monsieur Pépy, Président de la SNCF, depuis le printemps 2014.

 

Le montant de la contribution régionale prévisionnelle 2015 s’élève finalement à 271,1 M€ TTC soit +12,3M€ par rapport à 2014.

 

Ainsi, pour la 2e année consécutive, et malgré l’indexation automatique du contrat, le coût des services au train kilomètre diminuera très légèrement en 2015, s’établissant à 26€50 contre 26€60 en 2014 et 26€70 en 2013.

 

Dans ce contexte, il vous est proposé d’approuver le devis prévisionnel du service ferroviaire TER 2015.

 

L’avenant 30 comporte aussi des mesures de promotion du TER ou de développements déployées en 2014, y compris la part du développement d’offre de service 2015 qui prend effet, dès après-demain le 14 décembre.

Voir les commentaires

SNCF : c'est devenu insupportable pour les usagers ! ...

20 Novembre 2014, 22:06pm

Publié par jeanyvespetit

LOGO EELV fondblanc quadriChaque jour qui passe amène son lot de TER supprimés ou en retard ou circulant avec un nombre de places inférieur à celui prévu, ce qui ne permet pas à tous les usagers de monter à bord.

 

Chaque jour ce sont des trains qui tombent en panne ou des dérangements multiples de l’infrastructure qui génèrent des trains en retard ou supprimés.

 

La régularité concerne seulement 73% des TER.

 

Un train sur quatre est ou en retard, ou supprimé.

 

Des mois que cela dure et cela empire.

 

Chaque jour l’information destinée aux usagers est défaillante ou absente.

 

Cela entraîne des situations personnelles ou professionnelles compliquées voire périlleuses pour les usagers.

 

Comment s’étonner qu’ils expriment leur désarroi ou exaspération ?

 

Cette situation pousse peu à peu au report sur la voiture, à l’inverse de la politique que nous menons, de lutte contre la pollution et ses effets sur la santé et le changement climatique, de lutte pour un aménagement harmonieux du territoire et une baisse des charges des ménages.

 

Des mesures fortes et concrètes auraient pu être données à l’égard des usagers pour favoriser une amélioration. C’est l’inverse qui se produit avec une nouvelle grève, qui débute vendredi à 0h00, dont la raison semble concerner les TGV. Or, ce sont les TER qui vont en subir les conséquences.  

 

Il est regrettable que le dialogue social au sein de la SNCF ne permette pas d’éviter ce type de situation.

 

L’offre de transport ferroviaire régionale est devenue gravement sinistrée, et cela malgré les lourds investissements consentis par la Région depuis des années.

 

Je lance solennellement un appel aux cheminots et à l’encadrement de la SNCF, dont la compétence est reconnue, pour qu’ils se ressaisissent afin d’offrir aux dizaines de milliers d’usagers un service public ferroviaire de qualité et fiable.   

 

         

 

Jean Yves Petit 

 

Vice-Président, délégué aux transports et à l'éco-mobilité

 

Président de la Régie Régionale des Transports 

 

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur 

 

27 place Jules Guesde 

 

13481 Marseille cedex 20 

 

 

 

Téléphone: 04 91 57 55 63 

 

Mobile: 07 86 14 61 55 

Voir les commentaires

Le nouveau matériel roulant régional Regio2N présenté à la presse ce vendredi 3 octobre …

4 Octobre 2014, 15:45pm

Publié par jeanyvespetit

Un parcours a été effectué en ligne qui nous a permis de constater les qualités de ces nouvelles rames, les Regio2N, dont la mise en service commerciale débutera mi-décembre.

 5-20141003_123317.jpg

Avec Guillaume Pépy et Michel Vauzelle…

Les Regio2N, construites par Bombardier, sont en version longue de 110 mètres et en aménagement 2+2 (4 sièges de front), soit 493 places assises (soit 10% de sièges en plus par rapport à la dernière génération de matériel TER) soit près de 1000 places au total. La Région a pris comme options spécifiques le système de comptages automatique, 2 espaces vélos, l'ajout de 8 bagageries par rame, de cadres d’affichage et le pelliculage des faces. Conçus pour accueillir 2 fauteuils roulants, les Regio2N sont également équipés de WC adaptés et d’un comble lacune automatique pour un accès et une descente des rames aisés des personnes à mobilité réduite.

 2014-09-24-rognac4.jpg

La structure du Régio2N propose une alternance de caisses courtes et longues, traversées par de larges couloirs et intercirculations pour une circulation facilitée, une accessibilité, et une visibilité accrues. L’accès a par ailleurs été repensé afin de favoriser la fluidité et la circulation des voyageurs avec, sur chaque plateforme, une double porte (2 vantaux). Le Regio2N allie capacité et confort en proposant des wagons plus larges, une climatisation diffuse qui s’adapte au nombre de voyageurs, un éclairage réparti ECO-durable et des prises de courant (une pour 2 sièges). Conçu pour optimiser son impact environnemental (moteurs à aimants permanents et réducteurs à haut rendement, récupération d’énergie au freinage, aérodynamisme …), les composants du train présentent également un taux de recyclage supérieur à 95%.

 

Les Regio 2N sont destinés aux liaisons Grasse - Cannes – Nice - Menton et circuleront également entre Marseille, Aubagne, Toulon et Nice. Une partie des matériels duplex actuels TER2Npg et ng affectés au réseau TER azuréen pourra ainsi être redéployée et permettre les développements programmés sur la ligne Marseille/Aubagne/Toulon/Hyères.

00859760-copie-1

Cet investissement très important de la Région pour ces 16 Region2N pour un montant de 181,8M€ mais aussi celui effectué pour l'achat de 10 Regiolis pour un montant de 76,5M€ sera, sans aucun doute, un plus en matière de confort et de qualité pour les usagers mais aussi en modernisme et en amélioration des conditions de travail pour les cheminots dont ceux chargés de la maintenance.

 

 

Le 17 novembre prochain, la Région exposera une rame Regio 2N en gare de Marseille Saint-Charles afin que les usagers et les associations puissent la découvrir en avant-première.

00859910-copie-1

Voir les commentaires

Pour agir sur la qualité des trains qui circulent entre Rhône Alpes et PACA ...lettre à la SNCF ...

6 Juillet 2014, 07:59am

Publié par jeanyvespetit

1.JPG2.JPG

Voir les commentaires

Contrat des services régionaux 2007-16 entre la Région et la SNCF ...

27 Juin 2014, 23:54pm

Publié par jeanyvespetit

MON INTERVENTION 

 

Assemblée Plénière du 27 juin 2014

Contrat d’exploitation des services ferroviaires régionaux 2007-2016 entre la Région et la SNCF : Avenant n° 29

 

Le contrat d’exploitation des services régionaux ferroviaires liant la Région et la SNCF doit être amendé pour tenir compte des évolutions de service.

Cet avenant comprend deux parties principales :

D’une part les modifications du service annuel 2014, dont des évènements ponctuels sont adoptés par des conventions de partenariat tarifaire avec des Autorités Organisatrices de Transports Urbains. Il s’agit de la prolongation d’un service aller/retour Marseille-La Brillane jusqu’à Sisteron.

Sisteron-gare24Les principes de substitution mis en place sur l’axe Toulon-Hyères à l’occasion des travaux qui interrompront les circulations du 1er septembre 2014 au 28 juin 2015.

Des modifications ponctuelles de service TER pour des évènements sportif et culturel : printemps musical de Mouans-Sartoux et rencontre de rugby TOP14.

L’ensemble de ces sujétions conduit à une contribution régionale supplémentaire de 72 246 € TTC pour l’année 2014.

Enfin, l’avenant étend les partenariats en matière de tarification intermodale, avec notamment la création du tarif ZOU !+TED sur le réseau urbain de Draguignan, le renouvellement de la convention ZOU !+MISTRAL, et la reconduction de la commercialisation de la convention ZOU ! ALERNATIF Bouches Du Rhône.

 4

D’autre part acter le cadrage du plan de transport pour le Service Annuel 2015, qui prendra effet en décembre 2014 et qui comprend des développements importants.

La seconde partie de l’avenant fixe les grandes évolutions de desserte à compter du 15 décembre 2014. Ainsi, ce service annuel verra :

- l’ouverture au service voyageur de la ligne Sorgues-Carpentras ;

- la mise en service de la troisième voie entre Aubagne et Marseille-Saint Charles ;

- la poursuite du développement des services sur la troisième voie Antibes-Cagnes (ouverte en 2014) ;

- la mise en service de la ligne Toulon Hyères modernisée.


Des évolutions d’offre sur les horaires et sur la consistance du service TER sur les autres lignes régionales sont également prévues et représenteraient une augmentation d’environ 1.1 millions de trains kilomètres en année pleine, soit une augmentation de 8.3% de l’offre de transport ferroviaire en Région, et un coût maximum supplémentaire pour la Région de 21.4 M€ en année pleine.

 

Ce devis fera l’objet d’une négociation. Du fait d’un phasage des lancements progressifs des services (retard de livraison de rames, livraison différée d’infrastructure) la contribution pour le budget 2015 serait inférieure à ce montant exprimée en année pleine.Plénière 18 fev 042

Voir les commentaires

Trains pour les bacheliers à partir de lundi ...sur la région PACA …

14 Juin 2014, 15:27pm

Publié par jeanyvespetit

WP 000540Suite à l’inquiétude de la Région, la SNCF vient de m’informer qu’une quinzaine de trains supplémentaire a été organisée en lien avec les recteurs d’académies (Nice et Aix/Marseille). L'objectif est de capter les flux de lycéens afin qu’ils puissent arriver dans les 8 grands centres d'examen avant 7h30.


Ces trains seront garantis par la SNCF, ils circuleront donc sous surveillance.


La SNCF envisage de mettre en place de bulles accueil spécifiques SNCF EXAMS et 3 ou 4 gilets rouges à bord de chaque train spécifique. 


Il est prévu de la part de la SNCF une mobilisation importante dès  lundi matin à la première heure pour assurer au maximum cette mission de service public


De plus, une centaine de trajets seront assurés aussi par car tout au long de la journée.

Ils feront l'objet d'un suivi en temps réel par une cellule de crise. En cas de retard, les services du rectorat seront immédiatement informés.

 

Jean Yves Petit

Vice-Président, délégué aux transports et à l'éco-mobilité

Président de la Régie Régionale des Transports

 

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Voir les commentaires

Sisteron … une gare en pleine évolution multimodale …

11 Juin 2014, 06:46am

Publié par jeanyvespetit

Sisteron-gare24.jpgA partir du 7 juillet 2014, les TER seront prolongés jusqu’à Sisteron :

- Marseille St Charles (départ à 17 h 35) – La Brillanne (19 h 00) arrivée à Sisteron vers 19h25 ;

- départ de Sisteron vers 7h00 - La Brillanne (7h35) – arrivée à Marseille à 9h12

Cette mesure représente la création de 6 720 km/train et une contribution régionale supplémentaire de 67 266 € pour l’année 2014.

 

ð Le projet de service annuel de 2015 comprend le prolongement à Sisteron des 2 AR quotidiens existant entre Marseille et la Brillanne et la création d’un train entre Marseille (6 h 36) et Gap (9 h 47) les lundis … A suivre donc !

   

Pour mémoire sur le réseau LER (car régionaux) :

 

Une refonte est en cours du réseau des Ligne Express Régionales.

 

Depuis le 15 décembre 2013, la Région a mis en service une liaison routière Gap (gare routière) –Sisteron – Manosque - Aix TGV et Aéroport Marseille-Provence.

A ce jour, ce sont environ  1600 voyageurs par mois qui utilisent cette ligne routière.

• Principe : permettre une desserte d’Aix TGV et de l’aéroport Marseille-Provence pour les Hauts-Alpins.

 

• Fréquence de 5 Aller/Retour quotidiens ; temps de parcours moyen de 3h10.

 

La Région confirme ainsi sa volonté d’agir en faveur de l’égalité des territoires ...800px-Sisteron-bif22.jpg

Voir les commentaires

Comité de pilotage "CAP / ARENC" du 7 mai - Résultats des études préliminaires et suites …

12 Mai 2014, 21:37pm

Publié par jeanyvespetit

Objectifs des Etudes Préliminaires

 

Etudier pour 2020, 4TER/heure et par sens (desserte en deux batteries de deux trains symétrique à la demi-heure de type passage au minutes 0-10 puis 30-40) sans doubler la voie et avec des investissements limités et productifs.

Le point intéressant de cette option pour la Région est d’envisager l’utilisation de cette infrastructure pour développer des dessertes de type 2TER en direction/en provenance de Vitrolles-Rognac-Miramas et 2TER en direction/en provenance de la Côte Bleue.

Autre point intéressant pour la Région mais aussi pour Voyages SNCF et tous les autres opérateurs, le projet permet de libérer la ligne ferroviaire Paris/Lyon/Marseille (PLM) pour des missions notamment interurbaines en provenance de Miramas-Rognac et également de mettre en place un maillage plus efficace en cas d’incidents sur PLM.

 

Projet à enjeu métropolitain fort, permettant la desserte des zones d’emplois denses et en développement Euromed et Vitrolles-Marignane et des zones d’habitat situées sur le pourtour de l’Etang de Berre.

 BfTWeDgIYAAuTmm-copie-1.jpg

Les haltes

 

Attractivité croissante d’Arenc au cœur de la zone d’emplois d’Euroméditerranée.

A Noter que la zone d’Euromed2 est sensée abriter à horizon 2030 + 20.000 emplois et +30.000 habitants.

 

La halte d’Arenc est en forte progression à l’horizon 2020 avec une fréquentation équivalente à celle de Vitrolles (3 700 montées/descentes), au mois de mars, la halte d’Arenc est à 1.000 montées/descentes/jour (sans compter les abonnés RTM et Zou !+RTM).

 

A l’éclairage de l’étude socio-économique et de fréquentation, la halte d’Arenc a une réelle dimension métropolitaine avec + de 80% des flux externes à Marseille : dont 45% sur les relations liées à la PLM (aujourd’hui les plus forts échanges se font avec les relations venant de la côte bleue). C‘est complètement l’inverse pour les projets de haltes Cap Pinède et St André dont la majorité des liaisons sont intra communales.

 Halte-d-Arenc-copie-1.JPG

 

Les conclusions

 

Ce projet rencontre l’unanimité auprès des partenaires.

 

Proposer d’envisager de retenir ce projet dans le futur CPER, en trois phases

Les études devront prendre les mesures conservatoires pour les haltes de St André et Cap Pinède.

Il convient de mobiliser les partenaires (Etat, RFF, CG13, EPAEM, MPM, Marseille) au sein d’un « comité de concertation » afin de travailler avec eux à la fois sur les enjeux urbains de ce projet et de ses impacts sur les pratiques de déplacement à venir.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>