Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

les ter

Regards à Genève sur le projet d’un service transfrontalier en vue de notre projet entre Imperia / Monaco / Cannes …

7 Mars 2015, 08:42am

Publié par jeanyvespetit

Regards à Genève sur le projet d’un service transfrontalier en vue de notre projet entre Imperia / Monaco / Cannes …

Jeudi, déplacement en Suisse pour visiter le Centre Entretien de Genève Cornavin (CEG) mais aussi une automotrice FLIRT (Stadler) sur laquelle nous avons effectué un parcours, sur un train régulier) entre Genève et Bellegarde (France) avec une transition entre le réseau Suisse et le Réseau France.

Ce fut l’occasion de reprendre le fil des discussions que nous avons eu avec d’autres sur la maintenance, transposé au réseau ferré Suisse : exploitant, constructeur, etc…

Un éclairage nous fut apporté sur les services transfrontaliers opérés depuis la Suisse nous permettant de mieux visualiser ce que pourrait être l’exploitation d’un service transfrontalier sur notre région entre Cannes / Nice / Monaco / Vintimille et Imperia.

La présentation des modes opératoires en Suisse à propos de la maintenance furent très intéressant : maintenance de proximité et préventive, jour et nuit, 7 jours sur 7, positionnement des plages de maintenance vis-à-vis du service, taux de la disponibilité maximum du parc de matériel roulant pour le service de pointe, nettoyage des rames fait directement par les Chemins de fer Suisse, …

Puis ce fut un trajet au départ de la gare CFF de Genève pour la Gare SNCF de Bellegarde sur Valserine à bord du FLIRT France (Stadler) avec visite de la rame et de la cabine de conduite.

Les capacités d’emport du matériel sont importantes (environ plus de 400 places assises / debout).

La SNCF (TER Rhône Alpes) assure les dessertes Lyon - Genève et Valence - Genève (directes entre Bellegarde et Genève) (14 A/R) et les CFF assure de son côté une desserte plus urbaine avec 6 arrêts intermédiaires, principalement en banlieue Suisse (8 A/R). C’est sur cette dernière que le trajet en Flirt a été réalisé.

Nous en avons profité pour exposer notre projet en cours d’étude avec la Région Ligurie, Monaco et la Région PACA, notamment sur notre volonté d’aller vers une expérimentation d’un service transfontalier entre Impéria et Nice avec de matériels interopérables France / Italie, évitant, ainsi, aux usagers de changer de train en gare de Vintimille.

Il fut intéressant, également, de comparer le projet de gouvernance entre les deux exploitants, CFF et SNCF et leur recherche de mise en place d’une autorité organisatrice unique avec notre travail, en cours, sur la création du GECT (Groupement Européen de Coopération Territoriale) en vue d’une gouvernance commune Ligurie, Monaco et la Région PACA. Bien entendu, cela comprend une tarification et une information harmonisées, la complémentarité avec les trains grandes lignes.

… et un objectif partagé : facilité l’accès au transport public, augmenter la fréquentation et laisser sa voiture au garage !!!

Le centre de maintenance de Genève ...Le centre de maintenance de Genève ...

Le centre de maintenance de Genève ...

Le projet de RER FVG ...50 000 usagers jours ... soit notre fréquentation quotidienne sur la Côte d'Azur ...
Le projet de RER FVG ...50 000 usagers jours ... soit notre fréquentation quotidienne sur la Côte d'Azur ...

Le projet de RER FVG ...50 000 usagers jours ... soit notre fréquentation quotidienne sur la Côte d'Azur ...

A bord d'une FLIRT France ...A bord d'une FLIRT France ...

A bord d'une FLIRT France ...

Voir les commentaires

Lundi 16 février, présentation à la presse, avec Michel Vauzelle, de l’automotrice Régiolis...

17 Février 2015, 07:18am

Publié par jeanyvespetit

2-copie-1.png4.pngRégiolis, le train régional de nouvelle génération d’Alstom, bénéficie des dernières innovations pour concilier confort, efficacité, performance économique et protection de l’environnement. Grâce à sa modularité, il peut être personnalisé aux besoins de chaque autorité organisatrice. La Région a ainsi souhaité acquérir des Régiolis en version régionale de 72 mètres et 214 places assises. Le confort à bord est inédit sur des lignes régionales grâce aux sièges équipés de liseuses individuelles et de prises électriques, mais aussi grâce aux espaces dédiés aux vélos et aux bagages.

1.jpgLe plancher bas intégral permet de garantir l’accessibilité à tous. C’est le premier train conforme à la norme STI PMR (Spécification Technique d'Interopérabilité pour les Personnes à Mobilité Réduite). Les voitures disposeront également de dispositifs de comptage automatique des passagers. Ils permettront d’assurer un meilleur suivi de la fréquentation et du taux d’occupation des rames afin d’en optimiser l’exploitation. Sa motorisation bi-mode (électrique et thermique) lui permet de circuler sur des réseaux électrifiés ou non.

5-copie-2.png

Eco-conçu, Régiolis est recyclable à hauteur de 90%. Equipé de la technologie ERTMS (European Rail Traffic Management System, en français système européen de surveillance du trafic ferroviaire : initiative européenne qui vise à harmoniser la signalisation ferroviaire en Europe), il est le premier train régional conforme aux normes européennes.

Les Régiolis sont destinés à la nouvelle liaison Carpentras-Avignon TGV et circuleront également entre Marseille et Avignon via Arles. Ils rendront ainsi disponibles quelques automoteurs BGC pour accompagner la radiation des locomotives diesels et/ou renforcer les liaisons sur Aix et Miramas. La Région en a commandé 10 pour un montant de 76,5M€.

8

Voir les commentaires

Un retour sur ma réunion, samedi à Nice, avec les associations d'usagers des TER…avant celle de lundi à Marseille …

15 Février 2015, 12:54pm

Publié par jeanyvespetit

Une nouvelle rencontre avec les associations et collectifs d’usagers, à Nice cette fois-ci, et lundi 16 février à Marseille, afin d’aborder l’offre TER mais aussi son évolution.

Nice 1

Réunion de travail intéressante et qui, je l'espère et je ferai en sorte qu’il en soit ainsi, devrait permettre d'améliorer un certain de choses outre la qualité et la fiabilité de l'offre TER.

Dans mon propos introductif, j’ai bien entendu indiqué que la Région suivait quotidiennement la qualité et la fiabilité de l’offre TER et que nous étions informés des difficultés vécues par les usagers. L’occasion de réaffirmer que l’existence et la création d’associations ou de collectifs afin de permettre aux usagers des TER d’être représentés est très positif pour la Région.

J’ai aussi reprécisé le rôle de la Région en tant qu’autorité organisatrice des transports qui définit l’offre de transport sur l’ensemble du territoire régional et en assure le financement mais aussi le contrôle quant à sa mise en œuvre par la SNCF. Cela fait l’objet d’une convention d’exploitation signée entre la Région et la SNCF en 2007 pour une durée de 10 ans.

Il est à noter que, depuis 2007, l’offre de TER a augmenté de 38%  et la fréquentation de 24% et que la contribution versée à la SNCF par la Région est passée de 190M€ à 280M€ en 2015.

5 20150130 095548 752

Dans le même temps, dans le cadre d’une politique volontariste, la Région investit fortement sur l’infrastructure, 233M€, les gares, 48M€ et le matériel roulant, avec une première phase d’achat de nouvelles rames pour un montant de 500M€ puis celle, actuelle, avec l’achat de 26 nouvelles automotrices (260M€). L’objectif est simple, accélérer la modernisation et la rénovation du réseau ferré, rouvrir des lignes, augmenter la circulation du nombre de TER, disposer d’un parc de matériel roulant récent et de gares multimodales modernes, accessibles et fonctionnelles.

apr-garecannes-2014-0001

Il convient de faire savoir cela et de le valoriser, la Région Provence-Alpes Côte d’Azur soutient et le développe le chemin de fer et contribue, ainsi, à l’aménagement et à l’égalité des territoires.

 

Mais il faut que la fiabilité et la qualité des TER soient au rendez-vous, c’est tout l’enjeu des rencontres avec les usagers, la SNCF et la Région.

De la réunion qui s’est tenue à Nice ce samedi, j’en retiens les points suivants:

- la désignation, par Philippe Bru, directeur régional de la SNCF, d'un directeur délégué TER sur l'axe les Arcs / Vintimille qui inclus Grasse / Cannes et Tende / Nice. Il reste vraiment à confirmer que ce directeur délégué TER aura vraiment le pouvoir de décision (le dernier mot) sur toutes les activités SNCF lors des aléas pour permettre une plus grande réactivité et apporter les meilleures solutions possibles. Mais aussi pour assurer ce travail d'anticipation afin de s'assurer bien avant le départ de chaque TER que celui-ci dispose bien du personnel et du matériel nécessaire pour assurer le service commercial. De même, il lui revient d'assurer une information fiable et non contradictoire entre les différents médias SNCF.

C'est bien une petite révolution culturelle qui est appréciée ...que je demande depuis un certain temps et qu’il faut décliner sur l’étoile d’Avignon, sur Toulon, sur la Ligne des Alpes, Marseille, … ;

- des précisions sont à apporter sur la réalisation des travaux à Cannes La Bocca et à Nice  permettant d'assurer une maintenance de niveau 2 sur place du matériel roulant. Cela vaut aussi sur d’autres parties du territoire régional notamment sur Avignon afin de déconcentrer toute la maintenance effectuée actuellement sur le technicentre de Marseille ;

- le travail en cours par la SNCF et la Région, et une présentation à venir auprès des associations et collectifs, d'un plan de transport TER 2017 sur le 06 qui assure la robustesse, le cadencement, le temps de parcours et la desserte de l'ensemble des gares ;

 

- la nécessité d'avoir une solution transitoire permettant d'assurer un volume d'offre suffisant avec l'accessibilité des TGV et des TET aux usagers du quotidien ;

 

- l'élaboration d'un d'accord de réciprocité avec l’opérateur Thello afin de permettre, lors des aléas, une prise en charge des usagers de Thello par les TER et vice et versa pour les usagers des TER lors des aléas ;

- un point de situation sera fait quelques mois après la mise en service totale du plan de transport 2015 qui sera effectif le 12/04 (fin des travaux sous le tunnel de Monaco) pour étudier si un accord tarifaire avec Thello est nécessaire ;

- un retour sera fait auprès des associations et collectifs sur le comité de pilotage du projet "Mandelieu/Vintimille" qui vise à augmenter le nombre de TER en attendant le doublement de la voie prévu dans le projet LN PCA. Un point sera à faire sur le contenu et les financements du contrat de plan Etat / Région 2015/2020 sur le 06 mais aussi pour l’ensemble du territoire régional;

- une présentation du projet d'un GECT (groupe européen de coopération territoriale) Ligurie / Monaco / PACA qui prévoit d’assurer une meilleure proximité dans l'élaboration de l'offre et dans la prise de décision transfrontalière ;

- une réflexion sera à mener, en fonction du contenu de la loi NOTRE (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) qui prévoit un transfert des compétences transports et voirie des CG vers la Région, sur la mise en place d'une proximité la plus pertinence et la plus efficace sur les territoires ;

- un point sera fait sur l'évolution d'une tarification multimodale suite à l’évolution du fait métropolitain ;

- une nouvelle réunion aura lieu courant avril sur les Alpes Maritimes qui nous permettra d'aborder à nouveau ces différents sujets.

 

Voir les commentaires

Aubagne - Marseille: Une 3ème voie de 13 km pour plus de trains et de régularité inaugurée le 30/01 …

31 Janvier 2015, 08:18am

Publié par jeanyvespetit

sans-titre-copie-1.pngAprès cinq années de travaux, la 3e voie entre Marseille et Aubagne a été mise en service le 14 décembre 2014.

5 20150130 095226 781

Une réponse efficace à l’augmentation du trafic

La vallée de l’Huveaune, entre Marseille et Aubagne, enregistre près de 150 000 déplacements quotidiens.

Devant l’augmentation continue de la circulation routière dans cette zone, le train constitue une alternative efficace à la route, mais l’offre était, jusque-là, contrainte par la capacité des infrastructures ferroviaires existantes.

Pour répondre à cette demande toujours plus importante de desserte ferroviaire, l’augmentation de capacité de la ligne avec la création d’une troisième voie entre Marseille Blancarde et Aubagne était la meilleure solution technique pour permettre une augmentation significative de la fréquence des TER.

5-20150130_095615_339.jpg

Conscients de l’enjeu, l’État, la Région, le Conseil général des Bouches-du-Rhône et SNCF Réseau, les partenaires de l’opération, ont inscrit le projet aux Contrats de Plan et Projets État-Région 2000-2006 et 2007-2013. Accroître la capacité de l’axe tout en faisant cohabiter les dessertes régionales (TER) et les circulations ferroviaires des autres activités (grandes lignes nationales et internationales, TGV et fret) sur cette ligne principale de l’arc méditerranéen constituaient les enjeux du projet.

Les études socio-économiques ont démontré que la mise en service de cette infrastructure permettra d’augmenter de 53% le nombre d’usagers quotidien (soit 22 000 usagers /jour contre 14 000 sans la 3e voie).

Ainsi, la création de cette 3e voie, aujourd’hui opérationnelle, répond à plusieurs besoins: assurer une meilleure desserte régionale sur l’axe Marseille-Aubagne-Toulon, avec une augmentation de l’offre voyageurs, réorganiser la desserte Marseille-Aubagne-Toulon tout en confortant la fiabilité du service, augmenter la sécurité des personnes et des équipements, offrir une accessibilité aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR) et un meilleur confort aux voyageurs, permettre le développement de nouveaux quartiers, limiter la congestion routière aux abords des agglomérations, permettre l’exploitation de la ligne par les activités voyageurs (TER, Grandes lignes, TGV) et FRET.

Avec cette 3e voie, le service ferroviaire de cet axe est rendu plus sûr, plus fiable (ce qui reste à être confirmé par la SNCF, notamment pour ce qui concerne la maintenance du matériel roulant, comme l’a indiqué Michel Vauzelle dans son intervention), tout en étant respectueux de l’environnement, il devient ainsi une vraie alternative à la route en optimisant la desserte des trains de la vie quotidienne.

5-20150130_095548_752.jpg

Voir les commentaires

Nice: un rassemblement juste et nécessaire des usagers des Alpes Maritimes ...

24 Janvier 2015, 16:22pm

Publié par jeanyvespetit

image1.jpeg
Samedi 24 janvier, les usagers, à l’appel de plusieurs associations, Naufragés du TER, Amis du Rail Azuréens et Comité de défense Nice-Coni, se sont rassemblés devant la gare de Nice afin d’exprimés leur ras le bol des retards et des trains supprimés.
 
Ce rassemblement est juste et nécessaire face aux conditions de déplacements dégradées des TER ces derniers mois, accentuées avec les horaires 2015 en service depuis le 14/12/14.
 
AnnabellePrésente au sein de cette manifestation, ma collègue Annabelle Jaeger m’a représenté et a pu indiquer, lors de son intervention,  que sa place était belle et bien derrière la banderole des naufragés du TER suite à la mauvaise qualité du service TER.
Elle a dit également que la Région assumait son rôle d'autorité organisatrice et ne cessait pas de faire pression sur la direction (nationale et régionale) de la SNCF (6M€ de pénalités en 2014) afin que des améliorations se réalisent immédiatement. De même, la Région a demandé à la SNCF, suite aux 75 jours de grève en 2014, d'améliorer les conditions du dialogue social afin que cela ne se reproduise plus.
J'ai demandé à la SNCF qu'une réunion se tienne avec ma présence et celle des usagers et de leurs associations, un samedi matin pour permettre la présence du plus grand nombre, afin de faire le point sur les améliorations apportées sur la grille horaires les 5, 12 et 19 janvier et, bien entendu sur la qualité du service TER.
Nice-1.png 
Quelques chiffres généraux TER : une Région qui assume bien son rôle d'autorité organisatrice
 
Le fonctionnement des TER s’élève en 2015 à plus de 275 M€ /an avec  13.8 M de t-km.
Pour mémoire en 2007  (début du contrat entre la Région et la SNCF) la contribution TER s’élevait environ à 190 M€ pour 10 M de t-km. Soit + 45% de contribution en 8 ans  (soit + de 5.6 % par an) pour +38% d’offre avec un saut de 20% en 2009  et de 5% en 2015.
L’achat de matériel roulant : Après une première vague d’investissement de + 500M€, le financement du nouveau matériel régio2N et Régiolis représente un investissement de la Région de + 260M€.
En investissement, depuis 2007, la Région a engagé 329 M € sur les gares et Infrastructures dont 48 M€ pour des opérations portés par SNCF et 233 M€  par RFF. 
Efforts de la Région, non compensés par l’Etat puisque la dotation de l’Etat n’a plus évoluée depuis 2009 et diminuera même en 2015.Pour mémoire  la dotation de l’Etat (subventions de fonctionnement et d’investissement versés  à la SNCF c'est à dire hors infra et paiement RFF) était de 149M€ en 2007 et de 144M € en 2014. Soit un effort propre de la Région + de 120M€/ an en 2014 et davantage encore en 2015 si l’on considère  la diminution de la dotation prévue et l’augmentation de l’offre.
En 2014, la Région aura dépensé auprès de la SNCF près de 2.9 Milliards d’€ depuis 2002-2014 contre 1.9 Milliards de dotation au titre de la décentralisation TER. Soit 1 milliard d’effort propre régional versé à la SNCF.
5-0610.JPG

Voir les commentaires

TER: le service annuel 2015, mes rencontres avec les usagers … et la mise en cause de la Région à bord des trains et dans les gares …

17 Janvier 2015, 17:09pm

Publié par jeanyvespetit

DSC04173Chaque jour qui passe, lors de mes rencontres avec des usagers ou en lisant les messages reçus, ce sont des plaintes contre la mauvaise qualité de l’offre, les trains en retard ou supprimés. A cela s’ajoute l’impréparation de la SNCF, notamment la non prise en compte des travaux (pourtant programmés de longue date) du tunnel de Monaco et de ceux, annulés cet automne, sur Cannes-Grasse et, bien entendu un défaut d’information des voyageurs lors de mise en place du service TER pour l’année 2015.

 

Sur les modifications de l’offre TER, quatre types de problèmes rencontrés lors de ce changement de service 2014/2015 sont à distinguer :

·         Des problèmes ponctuels classiques (rencontrés à chaque changement de service) qui relèvent tous de problèmes individuels (rupture de correspondance, déplacement de quelques minutes du trajet, retrait en raison de trop faible fréquentation, etc…) qui sont étudiés au cas par cas;

·         De réelles difficultés de cohérence d’offre qui sont pour la plupart concentrées sur la Côtes d’Azur et sont en cours de règlement.

·         Sur Aubagne, où il convient de traiter, par une demande, en cours, de prolongement à st Charles, les circulations origine/terminus à Marseille Blancarde qui sont, aujourd’hui, fortement perçues comme une diminution d’offre.

·         Entre Toulon et les Arcs où un train de la contre pointe a été substitué, unilatéralement, par la SNCF, là aussi pour des raisons de production, par un car l’omnibus Toulon/Les Arcs.

 

De plus, les usagers nous rapportent, chaque jour, les messages donnés à bord des trains ou dans les gares, reportant sur la Région la responsabilité des dysfonctionnements constatés, retards et suppressions de trains…C’est non seulement injuste face à une Région qui assume pleinement son rôle d’autorité organisatrice des transports en augmentant le nombre de TER et en multipliant les investissements (modernisation des voies ferrées, rénovation et accessibilité des gares, achat de trains neufs, …) mais totalement déloyale et inacceptable.

Il est évident que ce type de propos doit cesser immédiatement, que la SNCF doit rétablir la vérité des faits et assumer ses difficultés à assurer la fiabilité et la régularité des TER. Je comprends que cette situation doit être difficile à vivre pour les cheminots, plus particulièrement pour celles et ceux qui sont en contact quotidien avec les usagers. Pour autant mettre en cause la Région n’est pas la solution qui permettra un retour de la qualité et de la fiabilité des TER.

Voir les commentaires

Le point sur la desserte TER de la gare d’Aubagne vers Marseille et au-delà …

11 Janvier 2015, 09:43am

Publié par jeanyvespetit

photo3-copie-2Avec la mise en service de la 3ème voie entre Aubagne et Marseille depuis le 14 décembre 2014, le nouveau service TER pour l’année 2015 offre un plus grand nombre de TER au départ d’Aubagne, notamment des navettes entre Aubagne, La Penne Sur Huveaune, La Barasse (nouvelle halte ferroviaire), St Marcel, La Pomme, Blancarde et Marseille St Charles.

o    Aubagne-Marseille : création de 17 allers / retours supplémentaires par jour

o    Marseille-Toulon : création de 11 TER par jour

 

Ainsi, La Région poursuit en 2015 le développement du TER avec une offre supplémentaire de 5% de kilomètres-train par rapport à 2014 qui a été commandée par la Région, ce qui, en année pleine, équivaut à 8% (compte tenu des travaux en cours et de l’échelonnement des mises en service.

 

Dorénavant, Aubagne sera connecté directement avec l’aéroport de Marseille Provence et sa zone très importante d’emplois mais aussi avec Miramas et Avignon avec des trains qui desserviront Marseille Blancarde (gare multimodale avec le métro, le tramway et les bus de la RTM) puis continueront leur parcours sans passer par Marseille St Charles. C’est donc un gain de temps important pour l’usager qui n’a plus besoin de changer de train. Ainsi, nous poursuivons la construction d’un réseau de transport ferroviaire métropolitain.

 

Pour améliorer encore plus l’offre proposée aux usagers et suite à ma demande, Le train en provenance des Arcs qui était direct entre La Ciotat et Marseille desservira Aubagne à 7h26 (arrivée à 7h41 à St Charles) à compter du 19/01.

J’espère qu’avec une attention plus soutenue de la SNCF sur la composition en nombre de places à bord du TER de 7h11 qui est beaucoup fréquenté, cela devrait permettre d'améliorer la situation plus particulièrement lors des aléas et donc d'avoir un train à disposition avant le 7h32 ...

 

 

J’ai également demandé à la SNCF de modifier le terminus du train de 8h32 au départ d’Aubagne. Ce dernier termine son parcours à Marseille Blancarde. Il convient de le prolonger jusqu’à Marseille St Charles, en effet les usagers n’ont plus de train entre 8h10 et 8h41 pour aller à St Charles et arriver à leur travail à 9h00. J’attends donc la réponse de la SNCF.

 

L’occasion de rappeler qu’il existe l’abonnement Zou ! Alternatif qui permet d’utiliser aussi bien les Cartreize et les TER entre Aubagne et Marseille.

 

A noter que le mercredi 21 janvier se tiendra un comité de ligne à 18h00 à l’Espace des Libertés à proximité de la gare de ‘Aubagne. Tous les usagers sont conviés pour échanger avec la SNCF, RFF et la Région.

Voir les commentaires

TER : traitement des problèmes rencontrés par les usagers suite à la mise en oeuvre du Service 2015 (hors grève) sur la Côte d’Azur …

6 Janvier 2015, 17:56pm

Publié par jeanyvespetit

 

 

00859890

TER : traitement des problèmes rencontrées par les usagers à la mise en service du Service 2015 (hors grève) sur la Côte d’Azur …

Ci-après, les remarques qui se concentrent dans les Alpes Maritimes en distinguant :

  • Les choix ou contraintes rencontrées par la SNCF dans l’adaptation du plan de transport nominal pour la période du 14 décembre 2014 au 4 avril 2015 (fin des travaux sous le tunnel de Monaco) avec :

  • des sur – stationnements en gare de Nice villepour plusieurs TER passant à Nice

  • un creux de desserte importants entre Nice et  Cannes le matin en pointe résultant de la suppression en « adaptation tardive» d’un TER Nice – Cannes départ 7 h 08 en semaine pour des contraintes « matériel roulant » nées de la remise en service tardive de la desserte entre Grasse et Cannes (du fait du report du chantier de modernisation)

  • un creux de desserte important entre Monaco et Nice/Cannes entre 19 h 00 et 20 h 15

Sur ces trois points des mesures sont prises les 5 et 12 janvier 2015, répondant convenablement, à première vue, à ces problèmes et la situation se rétablit totalement à partir du 5 avril.

  • Des faiblesses dans le plan de transport nominal, qui deviennent plus criantes encore dans le cas d’un plan de transport adapté:

La desserte de Cros de Cagnes, Eze et Cap d’Ail,du fait de politique d’arrêts irrégulières

Le creux d’offre le matin entre Nice et Cannes entre 9 h et 10 h 00 : la plage de surveillance initialement placée par RFF dans cet horaire a bien été décalée, à la demande de la Région, entre 12 h 30 et 13 h 30 mais les trains n’ont pas fait l’objet d’une rectification dans la commande

Sur ces deux derniers points des mesures sont également prises à partir du 5 ou 12 janvier (le 19 au plus tard) avec la création d’arrêts sur 3 ou 4 TER dans ces 3 gares et la création d’un TER entre Nice 9 h 33 et Grasse, départ 9 h 33.

Un travail reste donc à faire pour améliorer ces deux derniers points dans le plan de transport post 4 avril, après la fin des travaux sous le tunnel de Monaco et l'application du service TER normal sur la Côte d'Azur.

 

Voir les commentaires

Découverte, à Marseille, du premier train Régiolis destiné à notre région…

23 Décembre 2014, 07:58am

Publié par jeanyvespetit

Enfin, ils arrivent ces trains Régiolis destinés à la Région Provence -Alpes Côte d’Azur !

5-0166.JPG

C’est un train polyvalent d’Alstom qui bénéficie des dernières innovations technologiques développées pour concilier efficacité, performance économique et protection de l’environnement. Grâce à sa modularité, il peut être personnalisé. La Région a ainsi souhaité acquérir 10 Régiolis, pour un montant de 76,5 M€ , en version régionale moyenne de 72 mètres et 214 places assises, bi-mode/bi-courant avec système de comptages automatiques, 2 espaces vélos, ajout de cadres d’affichage, pelliculage des faces et protection antigraffitis des espaces intérieurs.

5 0165

Eco-conçu, RÉGIOLIS est recyclable à hauteur de 90%. Ces trains sont par ailleurs à plancher bas intégral qui garantit une totale fluidité d’accès et de déplacement à bord du train et une totale accessibilité aux personnes à mobilité réduite. L’architecture de RÉGIOLIS, couplée à l’ergonomie de ses sièges et à sa motorisation performante permet également d’éliminer les bruits et vibrations de roulement pour un confort maximal. Equipé de la technologie ERTMS, RÉGIOLIS est le premier train régional conforme aux normes européennes.

5-0163.JPG

5-0161.JPG

5-0160.JPG

Les Régiolis sont destinés à la nouvelle liaison Carpentras-Avignon TGV et circuleront également entre Marseille et Avignon via Arles et Cavaillon. Ils rendront ainsi disponibles quelques automoteurs BGC pour accompagner la radiation des locomotives diesels et/ou renforcer les liaisons sur Aix et Miramas.

5-0164.JPG

5-0158.JPG

PACA, une Région qui investit … le programme de financement de matériels neufs

En sa qualité d’autorité organisatrice des transports ferroviaires régionaux de voyageurs, la Région investit dans le développement de l'offre, la modernisation des infrastructures, la création de pôles d'échanges multimodaux, la création ou la réouverture de voies, le développement de la multimodalité avec pacamobilite.fr, la politique tarifaire, la rénovation du matériel roulant et l’achat de nouvelles rames. L’achat des Regiolis s’inscrit dans le cadre du troisième programme de financement de matériels neufs.

Elle a ainsi a engagé depuis de nombreuses années, la modernisation globale de ce service public, en investissant notamment pour le renouvellement du parc de matériel roulant nécessaire au fort développement de l'offre qu'elle a mis en œuvre et à la qualité et au confort qu'elle souhaite offrir aux usagers.

La Région a ainsi conduit trois programmes successifs d'achats de rames :

Premier programme : 30 TER2Npg et 12 XTER livrés entre 1998 et 2000 : investissement : 205M€

Deuxième programme : 35 AGC et 10 TER2Nng livrés entre 2004 et 2010 : (en complément, 5 TER2N ng financés par la Principauté de Monaco) investissements : 257 M€

Le troisième programme de financement de matériels neufs dont la livraison interviendra dans le courant du 2ème semestre 2014 a été initié à travers deux conventions passées entre la Région et la SNCF. Signées le 11 janvier 2010, elles concernent l’acquisition d’une part de 16 automotrices électriques à deux niveaux Regio 2 N construites par Bombardier. et d’autre part de 10 automoteurs bi-mode diesel/électrique Régiolis  construits par ALSTOM pour un montant total de près de 260 M€ (181,8 M € pour les Régio2N et 76,5 M€ pour les Régiolis)

Au global, depuis 1998, la Région a investi 830 M€ dans le financement de l’acquisition ou de la modernisation des matériels ferroviaires régionaux assurant le service TER en Provence-Alpes-Côte d’Azur. P1130037.jpg

Voir les commentaires

Sur la demande de la Région, SNCF prévoit des mesures commerciales envers les usagers ...

22 Décembre 2014, 09:04am

Publié par jeanyvespetit

CP-SNCF-22-12-14.jpg

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>