Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Historique ... 50 000 ce samedi, plus de 70 000 ce dimanche à Marseille ... Face à la haine, la meilleure réponse est la tolérance et l'unité ...

10 Janvier 2015, 09:32am

Publié par jeanyvespetit

5-0222.JPGCrayon.jpg5-0034.JPG

 

Avec FM Lambert (député EELV, JL Benhammias (Force Démocrate) et P. Menucci (député PS)

 

« L’attaque barbare perpétrée hier contre Charlie Hebdo horrifie chacune et chacun d’entre nous. Cet acte immonde, qui a fait de nombreuses victimes, porte atteinte aux valeurs fondamentales de la démocratie et de la République française, et notamment à la liberté d’expression et liberté de la presse qu’incarne le journal satirique Charlie Hebdo.

Le sentiment d’horreur et d’effroi que nous ressentons doit mobiliser tous les militant-e-s de la liberté que nous sommes pour signifier notre rejet de la violence et de l’intolérance.

Face à la haine, la meilleure réponse est la tolérance et notre détermination à défendre les valeurs de la démocratie, notamment celles du pluralisme, de liberté de presse et de la liberté de pensée. »

B68hnrxIUAAcuVG.jpg

Voir les commentaires

Attentat contre Charlie Hebdo :EELV fait part de sa profonde émotion …

7 Janvier 2015, 20:59pm

Publié par jeanyvespetit

Je-suis-charlie-521x300.jpgLOGO EELV fondblanc quadri

EELV Provence-Alpes-Côte d’Azur fait part de son immense émotion et de sa grande inquiétude suite à l’attaque du siège du journal Charlie Hebdo.

Les écologistes apportent tout leur soutien aux journalistes, aux salarié-e-s du journal, aux policiers ainsi qu’à leurs familles.

 

Aucun mot pour exprimer l’horreur et l'effroi devant ce carnage immonde et révoltant qui a fait de nombreuses victimes. Ce lâche attentat porte atteinte aux valeurs fondamentales de la démocratie et de la République française, notamment à la liberté d’expression et à la liberté de la presse qu’incarne le journal satirique Charlie Hebdo.

 

Nous condamnons sans réserve cet acte terroriste.

 

C’est la liberté de toute la presse qui a été attaquée ce matin à travers un journal qui a toujours fait preuve de panache et de courage.

 

Les humoristes assassinés aujourd’hui pratiquaient depuis des années l’irrévérence positive avec comme seules armes, le sens l’humour et de la dérision au service de la liberté d’expression dont ils étaient les-porte voix.

 

Nous appelons à un temps de recueillement qui doit se faire dans l’unité, la dignité et la réaffirmation des valeurs de solidarité et de tolérance. Ce sera la première réponse à apporter à l’obscurantisme et à la barbarie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

TER : traitement des problèmes rencontrés par les usagers suite à la mise en oeuvre du Service 2015 (hors grève) sur la Côte d’Azur …

6 Janvier 2015, 17:56pm

Publié par jeanyvespetit

 

 

00859890

TER : traitement des problèmes rencontrées par les usagers à la mise en service du Service 2015 (hors grève) sur la Côte d’Azur …

Ci-après, les remarques qui se concentrent dans les Alpes Maritimes en distinguant :

  • Les choix ou contraintes rencontrées par la SNCF dans l’adaptation du plan de transport nominal pour la période du 14 décembre 2014 au 4 avril 2015 (fin des travaux sous le tunnel de Monaco) avec :

  • des sur – stationnements en gare de Nice villepour plusieurs TER passant à Nice

  • un creux de desserte importants entre Nice et  Cannes le matin en pointe résultant de la suppression en « adaptation tardive» d’un TER Nice – Cannes départ 7 h 08 en semaine pour des contraintes « matériel roulant » nées de la remise en service tardive de la desserte entre Grasse et Cannes (du fait du report du chantier de modernisation)

  • un creux de desserte important entre Monaco et Nice/Cannes entre 19 h 00 et 20 h 15

Sur ces trois points des mesures sont prises les 5 et 12 janvier 2015, répondant convenablement, à première vue, à ces problèmes et la situation se rétablit totalement à partir du 5 avril.

  • Des faiblesses dans le plan de transport nominal, qui deviennent plus criantes encore dans le cas d’un plan de transport adapté:

La desserte de Cros de Cagnes, Eze et Cap d’Ail,du fait de politique d’arrêts irrégulières

Le creux d’offre le matin entre Nice et Cannes entre 9 h et 10 h 00 : la plage de surveillance initialement placée par RFF dans cet horaire a bien été décalée, à la demande de la Région, entre 12 h 30 et 13 h 30 mais les trains n’ont pas fait l’objet d’une rectification dans la commande

Sur ces deux derniers points des mesures sont également prises à partir du 5 ou 12 janvier (le 19 au plus tard) avec la création d’arrêts sur 3 ou 4 TER dans ces 3 gares et la création d’un TER entre Nice 9 h 33 et Grasse, départ 9 h 33.

Un travail reste donc à faire pour améliorer ces deux derniers points dans le plan de transport post 4 avril, après la fin des travaux sous le tunnel de Monaco et l'application du service TER normal sur la Côte d'Azur.

 

Voir les commentaires

Défense du train de nuit Briançon - Paris: belle manifestation du comité de défense ...

5 Janvier 2015, 21:22pm

Publié par jeanyvespetit

DSC06560Bravo au comité de défense de la ligne des Alpes qui a organisé une belle manifestation en gare de Briançon, le 3 janvier, pour demander à l'Etat et à la SNCF la pérennité du Train d'Equilibre du Territoire (TET), train de nuit qui assure le lien quotidien entre Briançon, Embrun, Gap, Veynes et Paris ...

 

DSC06485

DSC06487

DSC06416.JPG

DSC06404-copie-1.JPG

Voir les commentaires

Cécile Duflot : "Mettre en échec la loi Macron est un devoir" ...

4 Janvier 2015, 18:26pm

Publié par jeanyvespetit

La tribune de Cécile Duflot sur la loi Macron dans le JDD du 04/01/15 …

duflot4

Il se fait tard pour la planète. Tout le monde s'accorde à dire que, pour notre avenir commun, 2015 doit être l'année de l'écologie. Alors que 2014 a été l'année la plus chaude, l'urgence est de passer à l'action pour le climat. C'est aussi un moment de vérité: l'heure n'est plus aux grands discours contredits par les actes.

Le gouvernement démarre cette année avec un texte paré des atours de la modernité. La loi Macron serait un « coup de jeune pour la France ». Nous ne pouvons laisser faire un tel tour de passe-passe idéologique. Parce que lorsque l'on cède sur les concepts, on prépare toujours des concessions majeures. Non, la loi Macron n'est pas moderne. Elle est même d'un certain point de vue un grand bond en arrière, une occasion manquée de changer de modèle.

Beaucoup de critiques, souvent justes, ont ainsi pointé les risques sociaux du texte. Mais chose peu dite, ce projet de loi peut également marquer un net recul écologique du quinquennat. Après les timides avancées de la transition énergétique et l'abandon de la taxe poids lourds, ce pas en arrière serait dramatique. Alors qu'en 2015 la France s'apprête à accueillir la conférence mondiale décisive sur le climat, notre pays se doit d'être exemplaire. Or ce texte vient fragiliser le modèle environnemental français, déjà en retard.

Une lecture attentive du texte provoque une grande inquiétude chez les défenseurs de la nature. Une partie du projet de loi vise à 'simplifier' le droit de l'environnement. Alors que le dialogue avait été prôné lors de la conférence environnementale, il s'agit là d'un passage en force. La simplification est parfois nécessaire, je l'ai moi-même menée. Mais la méthode ici proposée est dangereuse. Elle permet d'alléger par ordonnances toutes les mesures du code de l'environnement qui viendraient soi-disant gêner l'activité et la croissance. Or le droit de l'environnement est justement un droit de protection face à la logique de marché qui a trop souvent sacrifié notre avenir pour des profits de court terme. S'il peut finalement être démantelé sur l'autel de l'activité, qu'en restera-t-il demain? Tous les défenseurs de l'environnement le savent, il y a toujours une fausse bonne raison liée à la croissance pour sacrifier une zone naturelle ou contourner des réglementations écologiques.

Par ailleurs, le texte porte aussi atteinte à la transition énergétique française. Après avoir envisagé de valider l'enfouissement des déchets nucléaires, le texte contient finalement des dispositions pour encourager l'exportation de centrales nucléaires. En prônant le transport par car, elle va renforcer le transport routier, premier facteur d'émissions de gaz à effet de serre. Certes, lorsqu'il n'existe pas d'autres alternatives, certaines lignes peuvent être nécessaires. Alors que cela fait des années que l'urgence commanderait d'améliorer les réseaux ferrés secondaires, ce texte organise la concurrence entre le rail et la route. En somme, au nom d'une certaine idée de la croissance, ce texte rompt avec des années d'amélioration progressive du droit en faveur de l'environnement.

En dépit de l'affichage de bonnes intentions vertes, le gouvernement a le tort de mener une course sans fin à la croissance, accrochée à un modèle périmé. À cette cécité écologique s'ajoute un renoncement social. Ainsi, le travail du dimanche, véritable régression et menace pour la cohésion sociale, est proposé sans être capable d'en mesurer l'impact économique. En facilitant le licenciement et en affaiblissant le code du travail, cette loi prend le risque à court terme d'accroître le chômage. En matière de logement, elle encourage les pratiques spéculatives de 'la vente à la découpe', qui menace les locataires aux faibles revenus.

'Moderniser', disaient-ils… Au final, le texte baptisé loi pour l'activité et la croissance, porté par Emmanuel Macron, est en fait un catalogue fourre-tout de vieilles idées des années 1980 enfouies dans les cartons de Bercy. Leur prétendue modernité est un recul. À la vérité, on tourne le dos à la modernité dont notre pays a besoin. La modernité réelle serait d'inventer un nouveau modèle social écologique, capable de répondre aux deux grands défis de notre époque : le dérèglement climatique et la montée des inégalités. La lucidité oblige à constater que ce texte emprunte le chemin inverse. C'est pourquoi mettre en échec cette loi est un devoir pour tous ceux qui ont encore de l'espoir et veulent inventer le siècle qui vient. Parce que parfois, le sursaut se fonde d'abord sur un refus."

Cécile Duflot

Ancienne ministre

Députée EELV

Voir les commentaires

Meilleurs vœux pour l’année 2015 ! ...

31 Décembre 2014, 09:25am

Publié par jeanyvespetit

 

logo Région

 

Jean Yves Petit

Vice-Président de la Région

Provence-Alpes Côte d’Azur

Délégué aux transports et à l’éco-mobilité

 

2015, poursuivre la politique, que nous menons ensemble, d’actions et d’investissements pour un aménagement harmonieux et solidaire du territoire régional, une baisse des charges des ménages et pour faciliter l’accès à un transport public de qualité et fiable... de lutte contre la pollution et ses effets sur la santé et le changement climatique …

 

Meilleurs vœux pour l’année 2015 !

008598904253005 10151184372415865 1114072757 n

    5 2240121

 

 

P1000539

5 0103

 

un LERIMG 0225

Voir les commentaires

Découverte, à Marseille, du premier train Régiolis destiné à notre région…

23 Décembre 2014, 07:58am

Publié par jeanyvespetit

Enfin, ils arrivent ces trains Régiolis destinés à la Région Provence -Alpes Côte d’Azur !

5-0166.JPG

C’est un train polyvalent d’Alstom qui bénéficie des dernières innovations technologiques développées pour concilier efficacité, performance économique et protection de l’environnement. Grâce à sa modularité, il peut être personnalisé. La Région a ainsi souhaité acquérir 10 Régiolis, pour un montant de 76,5 M€ , en version régionale moyenne de 72 mètres et 214 places assises, bi-mode/bi-courant avec système de comptages automatiques, 2 espaces vélos, ajout de cadres d’affichage, pelliculage des faces et protection antigraffitis des espaces intérieurs.

5 0165

Eco-conçu, RÉGIOLIS est recyclable à hauteur de 90%. Ces trains sont par ailleurs à plancher bas intégral qui garantit une totale fluidité d’accès et de déplacement à bord du train et une totale accessibilité aux personnes à mobilité réduite. L’architecture de RÉGIOLIS, couplée à l’ergonomie de ses sièges et à sa motorisation performante permet également d’éliminer les bruits et vibrations de roulement pour un confort maximal. Equipé de la technologie ERTMS, RÉGIOLIS est le premier train régional conforme aux normes européennes.

5-0163.JPG

5-0161.JPG

5-0160.JPG

Les Régiolis sont destinés à la nouvelle liaison Carpentras-Avignon TGV et circuleront également entre Marseille et Avignon via Arles et Cavaillon. Ils rendront ainsi disponibles quelques automoteurs BGC pour accompagner la radiation des locomotives diesels et/ou renforcer les liaisons sur Aix et Miramas.

5-0164.JPG

5-0158.JPG

PACA, une Région qui investit … le programme de financement de matériels neufs

En sa qualité d’autorité organisatrice des transports ferroviaires régionaux de voyageurs, la Région investit dans le développement de l'offre, la modernisation des infrastructures, la création de pôles d'échanges multimodaux, la création ou la réouverture de voies, le développement de la multimodalité avec pacamobilite.fr, la politique tarifaire, la rénovation du matériel roulant et l’achat de nouvelles rames. L’achat des Regiolis s’inscrit dans le cadre du troisième programme de financement de matériels neufs.

Elle a ainsi a engagé depuis de nombreuses années, la modernisation globale de ce service public, en investissant notamment pour le renouvellement du parc de matériel roulant nécessaire au fort développement de l'offre qu'elle a mis en œuvre et à la qualité et au confort qu'elle souhaite offrir aux usagers.

La Région a ainsi conduit trois programmes successifs d'achats de rames :

Premier programme : 30 TER2Npg et 12 XTER livrés entre 1998 et 2000 : investissement : 205M€

Deuxième programme : 35 AGC et 10 TER2Nng livrés entre 2004 et 2010 : (en complément, 5 TER2N ng financés par la Principauté de Monaco) investissements : 257 M€

Le troisième programme de financement de matériels neufs dont la livraison interviendra dans le courant du 2ème semestre 2014 a été initié à travers deux conventions passées entre la Région et la SNCF. Signées le 11 janvier 2010, elles concernent l’acquisition d’une part de 16 automotrices électriques à deux niveaux Regio 2 N construites par Bombardier. et d’autre part de 10 automoteurs bi-mode diesel/électrique Régiolis  construits par ALSTOM pour un montant total de près de 260 M€ (181,8 M € pour les Régio2N et 76,5 M€ pour les Régiolis)

Au global, depuis 1998, la Région a investi 830 M€ dans le financement de l’acquisition ou de la modernisation des matériels ferroviaires régionaux assurant le service TER en Provence-Alpes-Côte d’Azur. P1130037.jpg

Voir les commentaires

Sur la demande de la Région, SNCF prévoit des mesures commerciales envers les usagers ...

22 Décembre 2014, 09:04am

Publié par jeanyvespetit

CP-SNCF-22-12-14.jpg

Voir les commentaires

Et ces derniers jours, ce fut ...

22 Décembre 2014, 08:24am

Publié par jeanyvespetit

Visite de la gare de Nice-Riquier avec le Comité d’Intérêt de Quartier et la SNCF. Le point de situation ... 

DSCN2023-copie-1.JPGLa SNCF (Gares et Connexions) est en train de terminer quelques travaux de réhabilitation, réalisés sur fonds propres :   

La 1ère Phase (octobre – décembre 2013) a porté sur des travaux légers de rénovation du bâtiment des voyageurs et des abris de quais;

La seconde phase, (juin à fin septembre 2014) consistait en des travaux de désamiantage (peinture et plaques ondulées) de la marquise et de l’ombrière;

La dernière phase est en cours, et porte sur l’aménagement d’un espace d’attente avec bancs et un écran d’information voyageurs, et la création d’une sanisette autonettoyante accessible aux PMR.

Accessibilité de la gare :

Un rapport un inscrit à l’ordre du jour de la session du 12 décembre prochain prévoit un conventionnement entre la Région et la SNCF pour réaliser des travaux de mise en accessibilité de certaines gares. Sur Nice-Riquier sont notamment prévus  le changement des portes de la gare par des portes automatiques,  l’accessibilité au bâtiment (traitement des marches) et l’adaptation des guichets. Ces travaux programmés en 2015.

Allongement et accessibilité des quais :

La longueur actuelle des quais (206 et 210 mètres) est incompatible avec l’exploitation en unité double des «Régio2N». Le Conseil régional a donc voté le 17 octobre 2014 une convention de cofinancement avec RFF prévoyant la réalisation en 2015 des travaux d’allongement pour un montant de 683 000 €, financés à 50% (341 500 €) chacun par la Région et RFF.

Néanmoins 15 jours après ce vote RFF a indiqué à la Région allait être décalé à 2017, comme tous les autres. L’objectif pour la Région est que cette gare soit prioritaire dans le cadre du contrat de plan Etat/Région 2015/2020 et que la totalité des travaux soit terminé en 2017.

Etude sur la gare de Nice-Riquier :

Le quartier de Saint Jean d’Angély ayant connu d’importantes évolutions (développement du pôle universitaire, arrivée du tramway, création d’une gare routière, parc relai), la question d’une éventuelle relocalisation de la gare de Nice-Riquier s’est posée. Parallèlement, il faut noter que la gare à son emplacement actuel, est bien intégrée dans un tissu urbain dense, avec une forte part des usagers (80%) qui y accèdent à pied.

Néanmoins, selon les premières informations dont nous disposons, plutôt qu’un déplacement de la gare, il pourrait y avoir une alternative intéressante, consistant à maintenir la gare à son emplacement actuel, en décalant et prolongeant les quais vers le nord-ouest, en direction de Saint Jean d’Angély, et en réalisant un second accès pour les usagers, à l’autre bout des quais.

Nice Riquier deviendrait alors une gare à double accès, à chaque extrémité des quais, coté Sud-Est, via le bâtiment voyageur actuel, et côté Nord-Ouest via un nouvel accès à créer à proximité de la gare routière et du pôle universitaire.  

Cette hypothèse sera présentée lors du comité de pilotage. DSCN2020.JPG

LES TRAVAUX SUR LA LIGNE GRASSE-CANNES-VINTIMILLE DOIVENT SE POURSUIVRE SANS DELAI ... !

 Mouans-1.jpg

Ma participation, avec mon collègue André Aschieri, le 19 décembre, à la manifestation des éluEs et des associations dont les Amis du Rail Azuréen à Grasse puis à Mouans Sartoux suite à la décision de RFF, sans concertation, d'arrêter les travaux lancés visant à augmenter la capacité de la ligne ferroviaire Grasse-Cannes-Vintimille. Comme je l’ai rappelé au Préfet, à RFF et à la SNCF, lors d’une réunion du comité de pilotage des financeurs réuni en urgence et à notre demande, le 26 novembre, ces travaux inscrits au CPER 2007-2013, financés avec le concours des collectivités locales ont déjà été reportés à deux reprises. La livraison prévue en mars 2013 a d'abord été reportée à mars 2015, puis à décembre 2015. Aujourd'hui, alors que les travaux étaient engagés, RFF a décidé de les suspendre pour deux ans suite à une mauvaise gestion des effectifs dédiés à l’infrastructure. Aucun élu, aucun usager ne peut comprendre ni accepter cette situation et ce gaspillage d'argent public. (Le surcoût de la suspension est évalué par RFF à 5 millions d'euros pour 37 millions d'euros de travaux). Le cadencement à la demi-heure sur le segment Grasse-Cannes conditionne celui au quart d'heure sur la partie Cannes-Vintimille de la ligne. Le million d'habitants de la bande côtière azuréenne se voit donc privé encore pour longtemps de la seule alternative possible à la voiture.

grasse-1.jpg

L’inauguration de la gare de Cannes...gare-de-cannes-10

gare-de-cannes-83

L’inauguration de la gare de Cannes, certainement l’une des plus fonctionnelles,  où je représentais la Région et son Président. L’occasion de répondre au Maire de Cannes qui pensait que la Région ne faisait pas encore assez sur la Côte d’Azur que pour ce qui concerne la mobilité, la Région aura engagé près de 12 millions d’euros dans ce pôle d’échanges multimodal, soit la contribution la plus importante de l’opération. C’était une nécessité, comme pour la gare Saint-Charles de Marseille par le passé, comme pour la gare de Toulon ou celles de Mouans-Sartoux, de Biot, de Villeneuve Loubet, … plus récemment, comme pour Nice où des travaux colossaux sont en cours. Cela démontre que la Région n’oublie pas la Côte d’Azur comme je l’entends un peu trop souvent.

La Région sait combien son dynamisme et son rayonnement tient à celui du territoire azuréen ; elle porte donc toute son attention pour y accompagner les projets les plus structurants... apr-garecannes-2014-0007apr-garecannes-2014-0001P1120944.jpg

 

Voir les commentaires

Ligne Nice/Breil/Tende/Coni: RFF va signer le protocole d’intention !

20 Décembre 2014, 08:20am

Publié par jeanyvespetit

Mon communiqué de presse :

 

5 2235-copie-1

                          « Allez, nous pouvons goûter la Grappa de Breil sur Roya ! Bonnes fêtes !»

 

« Dans le cadre de l’égalité des territoires, vecteur essentiel à la cohésion de notre République »,  nous sommes nombreux à agir pour assurer la pérennité de La Ligne internationale Nice – Vintimille / Breil /Tende / Coni, qui dessert la partie française de la vallée de la Roya entre Tende et Breil. Cette ligne, aujourd’hui, gravement menacée doit faire l’objet de travaux sur son infrastructure afin de permettre le retour d’une offre de transport ferroviaire à la hauteur des besoins des territoires traversés.

 

L’Etat italien, dans le cadre d’un plan de relance, a doté la Région Piémont de 29M€ afin d’effectuer des travaux visant à sécuriser cette ligne. « Nous le demandions depuis des mois, le Gouvernement italien est allé dans notre sens».

 

Durant ce dernier trimestre 2014, il convenait que la France s’engage aux côtés de l’Italie via Réseau Ferré de France (RFF). « Ce fut donc, avec l’ensemble des éluEs, des associations et bien entendu avec les Régions Piémont, Ligurie et Provence-Alpes Côte d’Azur, une mobilisation sans faille pour convaincre le Gouvernement et RFF d’agir. » Nous avons obtenu des premiers résultats :

 

 

- Le Secrétaire d’Etat aux transports a demandé à RFF d’intervenir aux côtés de RFI, le gestionnaire d’infrastructure italien ;

- RFF a entrepris des discussions avec RFI en vue de signer un protocole d’intention avec la Région Piémont avant le 31 décembre 2014 afin d’utiliser les 29M€ : c’est fait ! RFF l’a annoncé dans un courriel à différents acteurs dont la Région PACA.

 

 

« Je souhaite remercier le Président de RFF, monsieur Rapoport mais aussi le directeur régional Jacques Frossard qui ont permis de parvenir à cette étape. »

 

 

Il s’agit bien d’une première étape, maintenant, il faut que RFF et RFI commencent des premiers travaux d’ici le 30 juin 2015 comme le demande l’Etat italien. « Aussi, je renouvelle ma demande consistant à mettre en place un comité de suivi des travaux avec RFF, RFI, SNCF, Trenitalia, les trois Régions et les acteurs des territoires concernés ».

 

 

Enfin, il est nécessaire que l’Etat et RFF s’engagent financièrement aux côtés de la Région PACA et des collectivités locales dont le Conseil Général. « C’est bien l’objet du contrat de plan Etat/Région 2015/2020 qui est en cours de négociation avec l’Etat afin de disposer d’environ 90M€ pour effectuer les travaux assurant la pérennité de cette ligne ferroviaire ».

 

 

 

 

 

 

 

Jean Yves Petit

Vice-Président, délégué aux transports et à l'éco-mobilité

Président de la Régie Régionale des Transports

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

27 place Jules Guesde

13481 Marseille cedex 20

 

Téléphone: 04 91 57 55 63

Mobile: 07 86 14 61 55

Voir les commentaires